Développement au Burkina : Open Data, la technologie au service des agriculteurs

Le Ministère du développement de l’économie numérique et des postes (MDENP) à travers l’Agence nationale de promotion des TIC (ANPTIC), structure en charge du développement du BODI (Burkina Open Data Initiative), organise du 7 au 8 décembre 2015 à Ouagadougou, un atelier sur « l’impact de l’Open Data dans le secteur de l’agriculture, de l’eau et de l’assainissement ».

La suite après cette publicité

Les domaines de l’agriculture, de l’eau et de l’élevage sont des secteurs considérés comme « très sensibles et stratégiques » pour bon nombre de pays africains. Une gestion maîtrisée des données dans ces secteurs s’avère essentielle dans la mise à disposition des données fiables afin d’assurer véritablement une économie verte et inclusive.

Les Sénégalais, par exemple, ont mis en place une logistique, « Projet Daral », permettant de soutenir les éleveurs dans la lutte contre les maladies du cheptel et le vol de bétail, à l’origine de tensions interethniques. L’objectif ultime de leur projet est de permettre la traçabilité du bétail avec la possibilité de géolocalisation grâce à des puces électroniques.

Le présidium à l'ouverture de l'atelier sur l’impact de l’Open Data dans le secteur de l’agriculture, de l’eau et de l’assainissement.
Le présidium à l’ouverture de l’atelier sur l’impact de l’Open Data dans le secteur de l’agriculture, de l’eau et de l’assainissement.

Au Burkina où 75% de la population est agricole, le ministère en charge de l’agriculture et de la sécurité alimentaire, producteur d’une quantité importante de données à travers ses directions centrales et avec l’appui de nombreuses ONG, du secteur privé et des partenaires, veut rendre officiellement ces données accessibles à tous.

C’est dans le but de trouver les voies et moyens afin de rendre disponibles ces données et de les maintenir constamment à jour que l’ANPTIC avec l’appui financier de la Banque Mondiale, organise un atelier de deux jours sur « l’impact de l’Open Data dans le secteur de l’agriculture, de l’eau et de l’assainissement ».

Réduire l’utilisation des produits chimiques…

La cérémonie d’ouverture dudit atelier a eu lieu dans la matinée de ce lundi 7 décembre. Selon le DG de l’ANPTIC, Alfred Namwaya Sawadogo, qui a salué l’engagement des différents collaborateurs et partenaires, il est attendu « des propositions concrètes et adaptées » sur l’importance et l’apport de l’Open Data pour l’agriculture, l’eau et l’assainissement.

Aperçu des participants lors de la cérémonie d'ouverture de l'atelier de deux jours.
Aperçu des participants lors de la cérémonie d’ouverture de l’atelier de deux jours.

« Un projet de cartographie des points d’eau sera également présenté afin d’accueillir l’assentiment des acteurs du secteur », a indiqué le représentant de la Banque Mondiale, Seydou Traoré. Le SG du ministère en charge de l’agriculture et de l’eau, Ali Traoré, a fait savoir que l’ouverture des données, un patrimoine immatériel, permet aussi de « réduire l’utilisation des produits chimiques, nuisibles à l’environnement, si les zones arables sont connues et localisées ».

Pour rappel, depuis 2013, le Burkina avec l’appui de la Banque Mondiale et de l’Open Data Institute, s’est engagé dans une initiative d’ouverture des données dans les ministères et institutions à travers le projet BODI.

Ce projet vise le développement économique et social et le renforcement de la démocratie en augmentant la transparence dans la gestion des biens de l’Etat tout en le rapprochant des citoyens.

L’initiative a déjà engrangé des acquis au nombre desquels la plateforme « data.gov.bf », l’application de cartographie « Nos Ecoles, Nos Données » (NENDO), l’application de publication des marchés publics « VIMAP » et la plateforme catalogue des idées citoyennes « CIRDO ».

Noufou KINDO

Burkina 24

publicite


publicite

Noufou KINDO

@noufou_kindo s'intéresse aux questions liées au développement inclusif et durable. Il parle Population et Développement.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page