Reconditionnement de riz périmé : 7 personnes du MENA arrêtées au Centre-est

Sept personnes, dont de hauts responsables de la direction régionale du ministère de l’éducation nationale, interpelées dans une affaire dite de reconditionnement de riz périmé, ont été mises sous mandat de dépôt à la Maison d’arrêt et de correction de Tenkodogo.

La suite après cette publicité

Selon nos sources, ce riz était destiné aux cantines scolaires. Selon une source proche du DRENA du Centre-est, ce riz avait été réceptionné en avril 2015 presque périmé. Une note venue du ministère aurait instruit la direction régionale de reconditionner ce riz périmé dans des sacs estampillés MENA.

C’est lors de ces reconditionnements que le procureur près la cour de grande instance de Tenkodogo aurait été alerté. Nous sommes entrés en contact avec le parquet de Tenkodogo qui a souhaité poursuivre un peu plus l’instruction avant de nous revenir plus tard.

Affaire donc à suivre.

Martin Ouédraogo

Correspondant de Burkina24 à Tenkodogo

publicite


publicite

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page