Burundi : L’Union européenne menace de suspendre son aide après de sanglantes attaques à la grenade

L’Union européenne a menacé ce lundi 15 février le Burundi de suspendre son aide directe après les attaques à la grenade de la matinée. Un enfant y avait été tué et au moins 30 personnes blessées à Bujumbura.

La suite après cette publicité

Ces violences et l’absence de dialogue politique entre le régime de Pierre Nkurunziza et l’opposition ont conduit l’Union européenne (UE) à menacer de suspendre son aide directe à Bujumbura, mais la décision sera prise « dans les prochaines semaines », a expliqué la chef de la diplomatie européenne, Federica Mogherini, à Bruxelles, selon Jeune Afrique.

Récemment, au moins cinq grenades avaient explosé dans la capitale, tuant un enfant et blessant 32 passants, selon un bilan du porte-parole de la police Pierre Nkurikiye.

L’enfant, âgé d’une dizaine d’années, avait été tué au marché de Siyoni, dans le quartier de Ngagara, dans le nord de la ville. Trois grenades, lancées par des hommes circulant à moto, ont explosé dans les quartiers centraux de Rohero et Buyenzi et deux autres à Ngagara, selon des témoins contactés par l’AFP.

Synthèse de Noufou KINDO

Burkina 24

publicite


publicite

Noufou KINDO

@noufou_kindo s'intéresse aux questions liées au développement inclusif et durable. Il parle Population et Développement.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page