Cameron traite le Nigéria « d’extraordinairement corrompu », le Président Buhari répond

2214 0

Le Premier ministre britannique David Cameron a recemment qualifié le Nigéria « d’extraordinairement corrompu ». En revanche, le Président nigérian, Muhammadu Buhari a déclaré le mercredi 11 mai dernier, lors d’une conférence anti-corruption à Londres, ne pas exiger d’excuses mais plutôt le retour d’actifs frauduleux cachés au Royaume-Uni par des Nigérians.

« Je ne vais pas demander d’excuses à qui que ce soit. Tout ce que je demande,  c’est le retour des actifs (…). C’est ce que je demande. À quoi me serviraient des excuses? », a réagi le Président Buhari à cette conférence organisée par le secrétariat du Commonwealth.

Selon certaines indiscrétions, le Premier ministre britannique David Cameron avait annoncé, quelques jours plus tôt à la reine Elizabeth II lors d’une réception à Buckingham Palace, l’arrivée en Grande-Bretagne « des dirigeants de plusieurs pays extraordinairement corrompus ». « Le Nigeria et l’Afghanistan, peut-être les deux pays les plus corrompus du monde », avait-il renchéri.

Pour le Président nigérian, qui a fait de la lutte anti-corruption une promesse de campagne, le plus important est le retour au Nigéria des actifs volés gardés à l’étranger. Il a, par ailleurs, remercié Londres pour son soutien dans ce combat qu’il mène.

Kouamé L.-Ph. Arnaud KOUAKOU

Burkina24

Source: Jeune Afrique

Votre commentaire sur ce sujet

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre