Plan local de développement : Les acteurs à la recherche des voix et moyens pour son amélioration.

L’une des innovations du processus de décentralisation au Burkina Faso est la compétence exclusive reconnue aux collectivités territoriales (région et commune) d’élaborer et de mettre en œuvre leur propre plan de développement dans le respect, des grandes orientations définies par l’Etat. Communément appelé PCD ou PRD en fonction du type de collectivité territoriale, les plans locaux de développement sont appelés à remplir de nombreuses fonctions stratégiques. Pour trouver les voies et moyens en vue d’améliorer cet instrument de promotion du développement local, les acteurs sont réunis à Koudougou du 18 au 20 mai 2016 pour évaluer les fonctions stratégiques des plans locaux de développement.

La suite après cette publicité

Le plan communal de développement(PCD) et le plan régional de développement(PRD) sont des  documents de politiques publiques de développement à la base et devraient  être des référentiels communs de tous les acteurs, et servir d’outils de mobilisation des ressources financières internes (fiscalité) et externe (Fonds permanent pour le développement des collectivités, les guichets d’investissement spécialisés…) pour le financement des actions de développement.

Pour permettre aux plans locaux de développement de répondre à l’ensemble de ces fonctions stratégiques et aux attentes de l’ensemble  des acteurs impliqués dans le processus de décentralisation, un certain  nombre d’indicateurs sont requis.

On peut retenir : la participation effective des acteurs locaux dans le processus de développement local, la qualité et la pertinence des opérations d’analyses diagnostic des contraintes et des forces du développement local, le réalisme dans la priorisation des actions de développement qui doit tenir compte de la faisabilité technique, de la capacité financière et de gestion de la collectivité territoriale.

desire sawagogoC’est pour assurer  l’atteinte de ces objectifs que, avec l’appui des partenaires au développement, des ressources conséquentes sont allouées à l’appui pour l’élaboration des plans locaux de développement. Ainsi pour l’ensemble des collectivités territoriales du Burkina Faso, c’est environ 2,65 milliards de FCFA en moyenne qui sont mobilisés.

 Ces investissements ont été consentis pour la quasi-totalité des collectivités territoriales entre 2006-2011 et 2012-2015. Ces opérations seront renouvelées à partir de 2016 avec les élections municipales qui se profilent. Pour s’assurer de la pertinence des plans locaux de développement comme outils de promotion du développement local, le ministère de l’administration territoriale, de la décentralisation et de la sécurité intérieure (MATDSI) en collaboration avec le programme des nations unies pour le développement(PNUD) à travers le projet de renforcement de la gouvernance locale et administrative a initié la rencontre de Koudougou pour permettre d’analyser l’opérationnalisation des fonctions stratégiques des plans locaux de développement.

De toute évidence,  le plan local de développement devient un référentiel commun de développement à tous les acteurs au niveau local lorsqu’il remplit trois fonctions essentielles, celle de servir de cadre pour la territorialisation des politiques et stratégies de développement, celle d’être un outil de mobilisation des ressources financières pour sa mise en œuvre, et celle enfin de servir de support à la concertation conformément au décret y afférent.

L’évaluation des fonctions stratégiques permet d’identifier les bonnes pratiques à valoriser, identifier les obstacles à l’opérationnalisation des plans locaux de développement, proposer des solutions pour l’élaboration et la mise en œuvre réussie des plans locaux de développement.

Entre 2007 et 2016, on peut estimer à environ 5,3 milliards de FCFA, le montant consenti  pour l’élaboration des plans locaux de développement.

Michel YAMEOGO

Correspondant de Burkina24 à Koudougou

publicite


publicite

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page