Burkina : Près de 100 citoyens pour tailler les mesures de la nouvelle Constitution

Accusé de faire trop de mystère sur la composition de la Commission constitutionnelle chargée  de brosser les premiers traits de la Constitution de la Ve République, le Président du Faso Roch Marc Christian Kaboré l’a dévoilée. Elle est composée de 92 personnes censées représenter toutes les sensibilités politiques, sociales, professionnelles et religieuses du Burkina.

La liste des membres de la Commission constitutionnelle a été dévoilée dans le Compte rendu du Conseil des ministres du 1er juin 2016. Ils sont au nombre de 92 (moins que la commission constitutionnelle formée en 1990  qui comportait 104 membres), dont des femmes, chargés de réfléchir au portrait-robot de la descendante de la Constitution du 11 juin 1991.

Toutes les couches du Burkina sont censées trouver leur compte. Les hommes politiques sont bien en place. Ils ont d’ailleurs le plus grand nombre de représentants : 13 chacune pour la majorité et l’opposition politiques.

Les sensibilités religieuses sont également prises en compte, de même que les organisations syndicales, sans oublier leurs « cousines », les organisations de la société civile. Le monde rural, ainsi que l’Autre moitié du ciel seront également à la table des discussions. La Grande muette aura aussi son mot à dire. Comme toute discussion d’ordre juridique, une place est également réservée pour les hommes de droit. Enfin, les Burkinabè de l’extérieur n’ont pas été oubliés.

Des noms

De nombreux membres de cette commission sont déjà connus. C’est sans doute le cas de Me Halidou Ouédraogo, ancien président du Mouvement burkinabè des droits de l’Homme, et surtout avocat, après avoir été magistrat. On retrouve aussi Luc Marius Ibriga, enseignant de droit à l’UFR/SJP (qu’il représente d’ailleurs dans cette commission)  et actuellement président de l’Autorité supérieure de contrôle d’Etat.

Du côté des hommes politiques, Me Gilbert Ouédraogo de l’ADF/RDA,  Achille Tapsoba du CDP, ancien parti au pouvoir, Vincent Dabilgou du NTD, Larba Yarga du MPP ou encore Me Ambroise Farama de l’UNIR/PS se retrouveront à confronter leurs idées.

Leur mission est d’élaborer le projet de loi de la nouvelle Constitution du Burkina. Celle-ci prononcera la messe de requiem de la IVe République et devrait débarrasser l’actuelle Loi fondamentale  des scories qui ont provoqué deux ans de bouleversement politique, social et économique au Burkina : la non limitation des mandats présidentiels et l’instauration d’un Sénat.

D’autres réformes devraient également intervenir. Touchera-t-on par exemple aux pouvoirs du Chef de l’Etat, considérés par certains observateurs comme trop élevés ? Des questions qui devraient certainement trouver des réponses dans les semaines à venir.

Abdou ZOURE

Burkina24


La liste des membres de la Commission constitutionnelle

Les personnes dont les noms suivent sont nommées membres de la commission institutionnelle :

Représentants de la Présidence du Faso :

– Maître Halidou OUEDRAOGO;

– Monsieur Sambo Antoine KOMI;

– Monsieur Jean-Baptiste ILBOUDO;

– Madame Amina OUEDRAOGO ;

– Monsieur Saïdou MAIGA;

– Monsieur Mahamoudou DRABO ;

– Madame Fati BALMA/CONGO ;

– Monsieur Djibrihina OUEDRAOGO.

Représentants des partis politiques de la majorité :

– Monsieur Lassané SAVADOGO;

– Monsieur Larba YARGA;

– Madame Sophie SOW;

– Monsieur Placide SOME;

– Maître Ambroise FARAMA;

– Madame Germaine PITROIPA/NASSOURI;

– Monsieur Mamoudou BIRNA;

– Monsieur Ibrahima KONE;

– Monsieur Tangandé Boureima SAWADOGO;

– Monsieur Karim DRABO;

– Monsieur Fatin TIEBA;

– Monsieur Timbindi Vincent DABILGOU;

– Monsieur Carlos TOE.

Représentants des partis politiques de l’Opposition :

– Maître Célestin ZOURE;

– Maître Samuel GUITENGA;

– Monsieur Nicolas DAH;

– Madame Juliette BONKOUNGOU;

– Monsieur Achille TAPSOBA;

– Maître Gilbert Noël OUEDRAOGO;

– Monsieur Rasmané OUEDRAOGO;

– Monsieur Amadou Diemdioda DICKO;

– Monsieur Jean Hubert BAZIE;

– Monsieur Mamadou KABRE;

– Monsieur Yumanli LOMPO;

– Monsieur Victorien TOUGMA;

– Monsieur Abdoul Karim SANGO.

Représentants des Organisations de la Société civile :

– Docteur Abdoul Karim SAIDOU;

– Monsieur Chryzogome ZOUGMORE;

– Monsieur Wilfried ZOUNDI;

– Monsieur Souleymane OUEDRAOGO;

– Monsieur Désiré Windipanga GUINKO.

Représentants du Conseil Supérieur de la Magistrature :

– Monsieur Gniblessier Simplice PODA;

– Monsieur Bépoadi SININI.

Représentants des Forces de défense et de sécurité :

– Colonel-Major Komyaba SAWADOGO;

– Colonel-Major Labawo FOROGO;

– Monsieur Ram Sylvain TIONON;

– Monsieur M. Songuida Valentin RAYAISSE.

Représentants des Burkinabé de l’extérieur :

– Monsieur Souleymane SAWADOGO;

– Monsieur Yves NASSOURI;

– Monsieur Boubakary MAIGA;

– Monsieur Paul KERE;

– Sibiri SAWADOGO.

Représentants des centrales syndicales :

– Monsieur Joany SAWADOGO;

– Monsieur Salif OUEDRAOGO;

– Monsieur Nobila OUEDRAOGO.

Représentants des syndicats autonomes :

– Monsieur Pié Bruno KOULIBALY;

– Monsieur Siriki DRAME.

Représentantes des associations féminines :

– Madame Hortense LOUGUE;

– Madame Fatimata SANOU/TOURE.

Représentants des mouvements et associations de jeunesse :

– Monsieur Yaya KARAMBIRI;

– Madame Mamata TIENDREBEOGO;

– Monsieur Ignace DIESSONGO.

Représentante de l’association des femmes juristes :

– Madame Maria SOMBUGMA/SIMPORE.

Représentants des autorités coutumières et traditionnelles :

– Monsieur Bonaventure Dim-songdo OUEDRAOGO;

– Monsieur Dioumpougoubanouama Moussa MINOUGOU;

– Monsieur Abdoulaye OUEDRAGO;

– Monsieur Youssouf Cheick OUEDRAOGO;

– Monsieur Nassirou BA;

– Monsieur Diébado NABA.

Représentants des communautés religieuses :

– Monsieur l’Abbé Joseph Mukasse KIENOU;

– Monsieur l’Abbé Olé Alain KAM;

– Monsieur P. Matthias NIAMBEKOUDOUGOU;

– Monsieur O. Daniel KONTOGOME;

– Monsieur Adama KAFANDO;

– Monsieur Moussa NOMBO.

Représentants des médias :

– Monsieur Edouard OUEDRAOGO;

– Monsieur Ahmed KONE.

Représentants du monde rural :

– Monsieur Bassiaka DAO;

– Monsieur Saïdou OUEDRAOGO;

– Monsieur Boureima DIALLO;

– Monsieur Philippe YONLI;

– Madame Simone ZOUNDI.

Représentants des opérateurs économiques :

– Monsieur Elie Justin OUEDRAOGO;

– Monsieur Mamady SANOH.

Représentants du Secteur informel et de l’artisanat :

– Monsieur Saïdou ZANGRE;

– Monsieur Joseph BEOGO.

Représentants des organisations de défense de l’environnement :

– Monsieur Issoufou PORGO;

– Madame Colette KY/THIMBIANO.

Représentants de l’UFR/SJP :

– Docteur Luc Marius IBRIGA;

– Docteur Edouard OUEDRAOGO.

Représentants du Barreau :

– Maître Lassané Pierre YANOGO;

– Maître Batibié BENAO.

Représentant de l’UFR Sciences humaines :

– Professeur Pierre NACOULMA.

Représentant des associations de droit constitutionnel :

– Professeur Abdoulaye SOMA.

Abdou ZOURE

Abdou Zouré est le rédacteur en chef de Burkina24.

Articles du même genre

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Remarque: Votre mot de passe sera généré automatiquement et envoyé à votre adresse e-mail.

Mot de passe perdu ?

Entrez votre adresse courriel et nous vous enverrons un lien que vous pouvez utiliser pour choisir un nouveau mot de passe.