Haute cour de justice : Luc Adolphe Tiao en liberté provisoire

L’ancien Premier ministre burkinabè Luc Adolphe Tiao bénéficie d’une liberté provisoire pour raison médicale. Il avait été arrêté dans le cadre de l’enquête sur l’insurrection populaire d’octobre 2014 qui a occasionné plusieurs morts. 

La suite après cette publicité

Luc Adolphe Tiao, le dernier Premier ministre de l’ancien président burkinabè Blaise Compaoré, bénéficie d’une liberté provisoire pour raison médicale, a indiqué la RTB Télé au cours du journal de 20h de ce 25 novembre 2016.

Tiao a été arrêté dans le cadre de l’enquête sur les morts de l’insurrection populaire. Il avait été mis en accusation devant la Haute cour de justice par les députés du Conseil national de la transition en  2015.

L’ancien chef de gouvernement a été inculpé  pour « faits de coups et blessures volontaires, complicité de coups et blessures, assassinats et complicité d’assassinat » et placé en détention préventive le 16 septembre 2016 à la Maison d’arrêt et de correction de Ouagadougou (MACO).

Burkina24

publicite


publicite

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page