Salifou Diallo aux militants du MPP : « L’essentiel, ce n’est pas nos luttes de positionnement »

Le Président par intérim du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP) souhaite que les militants se consacrent à l’essentiel en 2017 et laissent de côté  leurs « petites » divergences, leurs luttes de positionnement au profit de l’unité combattante des militants. Cela dans le but d’apporter leur soutien « indéfectible » au Chef de l’Etat en 2017.

La session ordinaire du bureau politique national du parti du « soleil levant » ce samedi 7 janvier 2017 a été suivie de la présentation de vœux au président par intérim du parti par le secrétaire général Clément Sawadogo. Selon ses termes, 2016 fut une année de défis pour le « jeune » parti qui venait de « remporter avec brio » les élections présidentielle et législatives de novembre 2015.

Ce à quoi s’ajoutent près de 260 communes et arrondissements sur 370 et 11 conseils régionaux sur 13.  « Il fallait en effet réussir le coup d’essai et cela n’était pas chose aisée dans le contexte post-insurrectionnel », a-t-il déclaré. Une obligation à laquelle s’ajoutent selon lui les coups de coude envoyés par les « mauvais perdants » qui ne leur ont pas facilité la tâche.

Une tendance que propose d’inverser le président du parti Salifou Diallo. C’est le moment selon lui de se concentrer sur la réalisation du programme présidentiel « seule chose qui vaille » au-delà des intérêts individuels des membres du parti.

« Accélérer et  renforcer les formations idéologiques et politiques»

Une vue des membres du bureau politique national du MPP

Prévu pour se tenir cette année, le deuxième congrès ordinaire du MPP constitue pour son président, l’occasion de ressortir avec un parti fort, unifié, orienté vers la satisfaction des intérêts populaires. A l’entendre, c’est ce qu’il y a à faire pour ne plus avoir à affronter les adversaires dits « républicains connus, visibles » et « l’opposition invisible, terroriste, putschiste, de calomnies, de déstabilisation ».

« L’école du parti va s’atteler en 2017 à accélérer et à renforcer les formations idéologiques et politiques de nos militants et surtout de ses dirigeants pour faire du parti un creuset de victoires, un creuset où les jeunes, les femmes et les anciens du parti vont puiser la sève nourricière qui fortifie leur lutte », a annoncé Salifou Diallo.

Félicitations au Chef de l’Etat

Mais en attendant, le MPP réaffirme son « soutien indéfectible » au Président du Faso. Pour son président, le succès de la conférence des partenaires du Burkina à Paris, est synonyme que la confiance de la finance internationale se porte sur le programme du parti et du Chef de l’Etat. C’est une raison de plus, dit-il, « de ne pas rester en arrière » mais de se battre pour soutenir le gouvernement afin que 2017 soit une année de réalisation des promesses sur la base desquelles le parti a obtenu le plus de voix d’électeurs pour accéder aux manettes.

« Au-delà des bavardages de nos adversaires d’en face, le MPP est le seul parti qui a un programme juste, bien formulé qui correspond aux aspirations du peuple », a déclaré le  président par intérim.

« Nous n’avons pas droit à l’échec »

L’heure est au ressaisissement au MPP. C’est ce que laisse entrevoir le discours du président par intérim. « L’essentiel, ce n’est point nos petites divergences. L’essentiel, ce n’est pas nos luttes de positionnement. L’essentiel, ce n’est pas les intrigues. L’essentiel, c’est l’unité combattante au sein des militants », a indiqué Salifou Diallo. Il est temps selon lui de dépasser les luttes intestines et de faire de 2017 « une année de maturité pour le MPP ».

 « Nous n’avons pas droit à l’échec et notre peuple ne nous pardonnera pas d’avoir échoué », a signifié Salifou Diallo aux membres du bureau politique national.

Le président du parti a d’ailleurs partagé sa conviction selon laquelle cela ne pourrait advenir. « Nous avons toutes les armes dans la main aujourd’hui pour amener ce peuple vers le progrès social, pour accomplir notre mission historique qui est de léguer à la jeunesse burkinabè, une société véritablement démocratique, prospère et de justice sociale », a déclaré Salifou Diallo.

Avant de toaster à la nouvelle année et de prendre congés de secrétaires généraux de sections, il les a invités  à organiser de similaires présentations de vœux aux militants à la base. « Nous n’avons pas d’argent pour vous donner. Allez-y, démarquez-vous dans les sections, payez 2 canaris de dolo ou de lait et organisez des vœux pour l’ensemble de nos militants dans chaque section. C’est un mot d’ordre et je sais que vous allez l’assumer », a conclu le président par intérim du MPP.

Oui KOETA

Burkina24

Oui Koeta

A @burkina24 depuis mars 2015, je me suis spécialisé NON SANS PLAISIR à l'analyse au quotidien des discours et déclarations des politiques burkinabè. Merci de faire partie de nos lecteurs.

Articles du même genre

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Remarque: Votre mot de passe sera généré automatiquement et envoyé à votre adresse e-mail.

Mot de passe perdu ?

Entrez votre adresse courriel et nous vous enverrons un lien que vous pouvez utiliser pour choisir un nouveau mot de passe.