Evènements de Bagré : 29 manifestants interpellés

29 personnes ont été interpellées lors de la manifestation du 26 janvier 2017 contre la brigade de gendarmerie de Bagré

La suite après cette publicité

Dans un communiqué parvenu à la rédaction de Burkina24, la gendarmerie nationale a fait le point de la manifestation du 26 janvier 2017 contre la brigade de gendarmerie de Bagré.

En ce qui concerne les raisons de cette manifestation, le communiqué indique qu’il s’agit d’une centaine de personnes qui ont exigé la libération d’une exciseuse et de ses sept complices, arrêtés pour s’être rendus coupables d’une pratique d’excision sur  six petites filles âgées entre 1 et 5 ans. 

Lors des évènements de ce jeudi, le communiqué explique que les gendarmes n’ont pas opposé une « forte résistance » aux manifestants qui réclamaient la libération des prévenus, afin d’éviter un « affrontement qui aurait pu se révéler tragique« .  Le bilan des dégâts matériels (aucune victime n’a été signalée) fait état de la destruction de portes et fenêtres de la Brigade, des pare-brise des 2 véhicules de patrouille ainsi que de 4  motos appartenant aux gendarmes présents.

Les prévenus ont pu être libérés. Mais l’intervention des renforts de la Compagnie de Gendarmerie de Tenkodogo, appuyés de l’Escadron de Gendarmerie et des équipes des Compagnie Républicaine de Sécurité de Tenkodogo a permis d’arrêter  « 29 des manifestants les plus virulents et  8 des meneurs clairement identifiés seront bientôt déférés devant le procureur du Faso près le Tribunal de grande Instance de Tenkodogo. 5 autres sont activement recherchés« .

Le communiqué termine en précisant que la situation est revenue au calme, tout en faisant appel à tout témoignage qui permettra d’interpeller l’exciseuse et ses complices libérés.

Burkina24

publicite


publicite

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page