Réforme constitutionnelle au Bénin : Patrice Talon pense à la relancer

Participant au rendez-vous des assemblées annuelles de la Banque africaine de développement (BAD) en Inde, le Président Béninois, Patrice Talon a été interrogé par notre confrère d’Africanews à qui il a confié ne pas écarter l’hypothèse de relancer “son” projet de réforme constitutionnelle « au bon moment ».

La suite après cette publicité

Patrice Talon semble être en train de faire un volte-face, lui qui avait « pourtant promis sur la télévision nationale béninoise au lendemain de son échec face à l’Assemblée nationale, qu’il renonçait définitivement au projet de réforme constitutionnelle », a rappelé Africanews. Il a confié à un journaliste de cette chaîne de télévision, « son attachement à ce texte » qu’il compte faire ressortir lorsqu’il jugera bon.

Patrice Talon a estimé que la modification constitutionnelle telle qu’il l’a souhaitée est le gage d’une bonne gouvernance dans le pays. L’échec de ce projet à l’assemblée nationale béninoise, est selon lui imputable à l’opposition qui l’a boycotté “sans en prendre connaissance”.

Pour lui, “le projet n’a pas été examiné…, c‘était un blocage politique » de la part de l’opposition qui « n’a jamais voulu connaître le contenu…”, ajoute le dirigeant.

La reforme constitutionnelle de Patrice Talon prévoyait, notamment, un mandat présidentiel unique de six ans, le financement public des partis politiques, mais aussi l’interdiction de détention et de garde à vue pour les membres du gouvernement en fonction ainsi que pour le chef de l‘État.

Le projet de réforme constitutionnelle avait été rejeté le 4 avril dernier par le parlement béninois. Seulement 60 députés ont donné leur accord à l’examen de ce texte. Pourtant, il en fallait 3/4 des 84 députés, c’est-à-dire 63 voix pour que le texte soit examiné.

Kouamé L.-Ph. Arnaud KOUAKOU

Burkina24

publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page