Avec 100 FCFA, il contribue à scolariser 821 enfants vulnérables

Des responsables de l’organisation humanitaire Christian Relief et Development Organization (en abrégé C.RE.D.O) étaient face à la presse ce jeudi 20 juillet 2017 à Ouagadougou. L’objet principal de la rencontre était d’informer l’opinion publique de la tenue de la deuxième édition du téléthon baptisé « La soirée du Parrainage » visant à mobiliser les ressources endogènes en faveur des orphelins et enfants vulnérables. « Nous visons un objectif de 10.000 enfants d’ici à 2020 », a informé le Secrétaire général de l’ONG CREDO, Josias Sanogo, à une semaine du téléthon.

La suite après cette publicité

L’ONG C.RE.D.O, au Burkina Faso depuis 25 ans, s’est fixée comme objectif de parrainer 10.000 orphelins et enfants vulnérables à l’horizon 2020. Afin d’atteindre cet objectif, au moins 2.000 enfants devraient être soutenus chaque année. L’offre de parrainage consiste à prendre en charge, chaque année, les frais scolaires, vestimentaires, alimentaires et de pharmacies des enfants défavorisés qui ne pourraient pas aller à l’école sans assistance.

« Malgré notre projet de parrainage d’environ 5.000 enfants par an, un nombre important de demandes de soutien en provenance de veuves ou de familles vulnérables sont enregistrées fréquemment à l’ONG CREDO », a indiqué le SG de l’ONG CREDO.

Le coût du parrainage annuel d’un enfant est évalué à 120.000 F CFA. Pour ce faire, il a été élaboré un plan d’action et de partenariat rendu opérationnel en Juillet 2016 à Ouagadougou à travers l’organisation d’un premier téléthon baptisé « La soirée du Parrainage ». Selon les responsables de l’ONG, ce fut un franc succès.

« Nous avons été réconfortés par la précédente édition parce que c’était une première expérience et de voir la mobilisation et la solidarité nationale qui s’est dégagée de cette édition. Cela nous a touchés. Nous avons dit que c’est possible de croire au Burkina Faso et de croire aux Burkinabè. Nous avons vu cet élan jusqu’à la modeste somme de 100 FCFA qui a été envoyée par un Burkinabè pour soutenir le projet l’année passée lors de la première édition… A l’issue de la soirée et dans la suite, 90.454.925 FCFA ont été mobilisés. Avec ce montant, 821 enfants dont 377 garçons et 444 filles ont bénéficié de prise en charge… Ça nous a beaucoup touchés. Nous sommes engagés dans une véritable croisade nationale. Nous avons été peinés de voir qu’au Burkina Faso, des enfants peuvent vivre dans ce pays incapables d’aller à l’école. Nous avons dit qu’il faut mener un combat contre cela. On ne veut plus entendre au Burkina Faso dans les années à venir qu’un enfant ne peut pas aller à l’école parce qu’il manque de moyen » (Josias Sanogo, Secrétaire général de CREDO)

Josias Sanogo, SG de l’ONG CREDO (Micros)

La deuxième édition de ce téléthon est prévue pour le vendredi 28 juillet 2017 dans la capitale burkinabè. Elle est placée sous le patronage de la ministre de l’économie et le parrainage du ministre de l’éducation nationale.

L’organisation chrétienne de secours et de développement revendique une couverture territoriale sur huit régions du Burkina, 15 provinces et plus de 40 communes. « A ce jour, plus de 100.000 bénéficiaires ont été scolarisés par l’ONG CREDO grâce aux partenaires… La contribution volontaire {Parrainage endogène} des fils et filles du Burkina Faso ainsi que des entreprises et institutions burkinabè et de la diaspora est fortement sollicitée », a lancé le Chef du Département Parrainage, Dieudonné Kaboré.

Le don peut se faire à hauteur de 10.000 FCFA/mois pour l’option « Parrainage annuel d’un enfant » ou 5.000 FCFA/mois pour l’option « co-parrainage annuel d’un enfant ». Cette dernière option implique un second co-parrain pour la prise en charge. Les moyens de paiement sont disponibles sur le site web de l’ONG.

Noufou KINDO

Burkina 24

publicite


publicite

Noufou KINDO

@noufou_kindo s'intéresse aux questions liées au développement inclusif et durable. Il parle Population et Développement.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page