Jeux de la francophonie : Pas de médaille pour le Burkina en cyclisme

Les Etalons cyclistes n’ont remporté aucune médaille aux huitièmes Jeux de la francophonie à Abidjan. En compétition ce jeudi 27 juillet 2017, trois ont terminé la course entre Abidjan et Bassam avec un circuit fermé.

La suite après cette publicité
Elle est championne chez les dames

C’est le Français Pierre Idjouadiene qui a remporté la médaille d’or en cyclisme lors des huitièmes Jeux de la francophonie ce jeudi 27 juillet 2017. Il a devancé le Marocain Soufiane Sahboui (argent) et son compatriote Armiral Bruno (bronze). Il a bouclé les 129,5 km en 3’35’’43.

Chez les dames, c’est la Française Pauline Allin qui devance son compatriote Paulien Lamboley et la Canadienne Alexa Albrecht. Au classement par équipe, la France est en tête chez les hommes devant le Maroc et la Suisse. Chez les dames, c’est encore la France qui domine la compétition devant le Canada/Quebec et la Côte d’Ivoire.

Le meilleur Burkinabè Jérôme Bamouni est arrivé 23e. Pour le directeur technique de la Fédération burkinabè de cyclisme Martin Sawadogo, il s’agissait d’une compétition de haut niveau pour les coureurs de moins de 23 ans. Et selon ses explications, trois de ses coureurs n’avaient jamais participé à une compétition.

Martin Sawadogo pense qu’il faut commencer à travailler pour la relève

« C’est la première fois qu’ils font de la haute compétition. C’est une catégorie au Burkina où il n’y a pas beaucoup de coureurs », s’excuse Martin Sawadogo qui précise : « néanmoins, malgré les pannes et par rapport aux autres pays africains, nous sommes arrivés avec trois coureurs. C’est une leçon à retenir ».

L’objectif que la Fédération burkinabè de cyclisme s’était fixé est de monter sur le podium. Ce qui n’est pas le cas. « L’objectif qu’on s’était fixé, c’était le podium Nous ne l’avons pas eu mais nous il fallait éviter d’être  ridicule. Mais notre expression sportive n’a pas été ridicule par rapport aux équipes », estime Sawadogo.

De son avis, il faut commencer à réfléchir à renouveler et élargir la base du cyclisme au Burkina.

Boukari OUEDRAOGO

Burkina24

publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page