Inégalité homme-femme: James Damore limogé

Pour avoir justifié l’inégalité de traitement entre hommes et femmes dans le milieu de la high tech, l’ingénieur James Damore de 28 ans a été limogé par Google pour « perpétuation des stéréotypes de genre » créant ainsi la division à la Silicon valley. Mais, ce sont les offres d’emplois ou plutôt leur provenance qui attire plus l’attention.

La suite après cette publicité

James Damore a été remercié ce mardi par la filiale d’Alphabet après la diffusion du contenu de la note qui lui est attribuée. Une note qui tombe mal. En effet, le traitement des femmes dans le milieu hautement masculin de la Silicon Valley cristallisait déjà les regards. Une situation qui aura  contribué à son licenciement pour étouffer l’affaire. A cela s’ajoute une enquête du département américain du travail sur la politique salariale de Google, accusé de payer moins les femmes que les hommes.

Déjà courtisé

Mais, fait notoire, James Damore n’a pas à s’inquiéter pour son prochain point de chute. Deux employeurs potentiels se sont affichés, rapporte Europe 1. Il s’agit notamment d’Andrew Torba, directeur général du réseau social Gab. Commentant le limogeage de l’ingénieur, il a déclaré: « Quiconque dévie des points de discours de la gauche libérale est méprisé, montré du doigt et forcé vers la sortie« . Il n’est pas le seul qui lui ouvre ses portes. Le fondateur de WikiLeaks Julian Assange (depuis l’ambassade de l’ Équateur à Londres où il est toujours retranché) lui envoie un signal depuis Twitter estimant que « la censure, c’est pour les losers« .

La censure, c’est pour les losers

Julian Assange

publicite


publicite

Oui Koueta

'The vitality of a country can also be measured through that of its journalists'

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page