Insurrection et putsch : « Nos martyrs hantent nos nuits » (familles des victimes)

1963 0

La coordination des familles des victimes de l’insurrection populaire et du coup d’Etat manqué a tenu un point de presse ce lundi 11 septembre 2017 à Ouagadougou. Les familles, à travers cette rencontre, veulent interpeller le monde judiciaire.

L’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014 et le coup d’Etat manqué du 16 septembre 2015 marqueront l’histoire politique et sociale du Burkina Faso. Lors de ces événements, plusieurs personnes ont perdu la vie. Le Conseil national de la transition (CNT) avait adopté des mesures sociales pour soulager les familles des victimes et des blessés.

Concernant cette prise en charge, les représentants des familles des martyrs et des blessés ont affirmé que le gouvernement est en train de mettre en œuvre les mesures sociales prises sous le Conseil national de transition pour soulager les nombreuses familles.

Par contre, les familles des martyrs et des blessés souhaitent que la justice soit rendue et que des réparations soient faites aux ayants droits.

Les représentants des familles des martyres et des blessés

Par ailleurs, au vu des libérations provisoires, des non-lieux, des annulations de mandats pour raison d’Etat, « des balbutiements de notre justice, les familles des victimes, des blessés et le peuple burkinabè sont en colère« .

« Certains bourreaux de nos enfants, frères épouses et époux se promènent allègrement sans être inquiétés. Nos martyrs hantent nos nuits parce que la justice se fait attendre » a lancé le secrétaire général de l’association des parents des victimes du coup d’Etat (APVCE), Patrice Bazié.

« Nous interpellons tous les acteurs de la justice, en particulier le Procureur général, le Président du tribunal militaire et le commissaire du gouvernement, de faire en sorte que justice soit rendue » a-t-il ajouté. « Nous avons décidé de ne plus participer à une activité organisée par le gouvernement s’il n’y pas de satisfaction » a conclu Patrice Bazié. 

Jules César KABORE
Burkina 24

Article du même genre

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *