Boureima Kaboré, coach de l’EFO : «Une finale ne se joue pas, elle se gagne »

861 0

La Super Coupe de l’Association des journalistes sportifs (AJSB) aura lieu le dimanche 15 octobre  2017 au Stade régional de Kaya. Vainqueur de la Coupe du Faso, l’EFO veut se servir de cette rencontre selon son entraîneur Boureima Kaboré, pour bien entrer dans le Fasofoot qui débute le samedi 21 octobre prochain. Mais, elle doit battre le Rail Club du Kadiogo (RCK).

L’Etoile Filante de Ouagadougou (EFO) vainqueur de la Coupe du Faso veut remporter la Super Coupe de l’Association des journalistes sportifs le dimanche 15 octobre 2017 au Stade Régional de Kaya. Pour cette rencontre qui marque le début de la saison, «tout un chacun est préparé à venir remporter cette coupe. Nous sommes en début de saison. Nous sommes en train de régler beaucoup de choses. Je pense avec le temps, ça venir. La finale est bienvenue. Elle permettra de voir si l’Etoile Filante de Ouagadougou pourra faire feu dans le championnat », confie Boureima Kaboré, l’entraîneur de l’Etoile Filante de Ouagadougou (EFO). Son équipe est d’ailleurs en finale de la Coupe de la Ligue avec son effectif conservé à 90%.

Malgré tout, l’entraîneur est confiant. « C’est un match de début de saison. Les automatismes n’ont pas encore pris. Mais comme je le dis, une finale, ne se joue pas, elle se gagne », rappelle Kaboré avant d’ajouter « il faut tout faire pour gagner la Coupe et bien rentrer dans le championnat. Sinon, il n’y a pas de revanche ».

« Les automatismes n’ont pas encore pris »

Si cette rencontre va servir de match de préparation, Boureima Kaboré a pour ambition de remporter le trophée : « nous irons chercher la Coupe, quelle que soit la manière. Malheureusement, c’est un match de début de saison. Les automatismes n’ont pas encore pris ».

Le RCK a débuté tardivement sa préparation pour des problèmes internes à l’organisation du club. Pour Mouhamed Coulibaly, le capitaine de l’EFO, chaque équipe a tout de même sa manière de se préparer. « Même si l’adversaire vient de commencer, c’est quand même un grand adversaire. Ils ont presque le même effectif. Que l’adversaire vienne de commencer la saison. C’est un grand club que nous avons toujours respecté », analyse Coulibaly.

Boukari OUEDRAOGO

Burkina24

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles du même genre