Paiement de factures : L’ONEA se tourne vers Orabank

1198 0

« Etre en 2020 une entreprise performante, innovante et toujours à l’écoute du client » commence maintenant pour l’Office national de l’eau et de l’assainissement (ONEA). Pour l’atteinte de ce but, la direction du fournisseur d’eau y va à fond. Après les conventions signées avec Ecobank et Orange Burkina, l’ONEA se tourne vers Orabank pour ce qui est du paiement pour mieux se concentrer sur son « cœur de métier » qui est de fournir l’eau potable aux populations. La signature de cette autre convention s’est déroulée dans la nouvelle agence de Tampouy située en face de la mairie de l’arrondissement 3 (ex-mairie de Sig-Nonghin).  

Après Ecobank et Orange Burkina, l’Office national de l’eau et de l’assainissement (ONEA) s’offre les services d’un autre partenaire pour réduire les délais d’attente pour les clients. Le directeur d’Orabank Burkina n’est pas allé par quatre chemins pour expliquer les motivations qui ont conduit à cette signature de convention avec l’ONEA.

« Notre mission, a déclaré Martial Goeh-Akue, est très claire. C’est d’éviter la queue à la fin du mois pour permettre à l’ONEA de faire son cœur de métier qui est de distribuer de l’eau. On sait que l’eau, c’est la vie. On ne souhaite pas que l’ONEA perde du temps en s’occupant de la gestion de ce qui est paiement. C’est notre rôle en tant que banque de le faire ». En optant de « donner le sourire à ONEA », conformément à son slogan, Orabank en fait autant pour les abonnés du fournisseur d’eau.

Arba Jules Ouédraogo, directeur général de l’Office national de l’eau et de l’assainissement, n’a pas pu cacher sa joie après la signature de la convention « avec Orabank (qui) permettra à l’ONEA d’améliorer la rapidité, la disponibilité et la continuité de ses opérateurs de recouvrement à travers la multiplication des points d’encaissement ».

Et « aujourd’hui, note Arba Jules Ouédraogo, des innovations technologiques sont disponibles et nous devons les exploiter pour améliorer et optimiser nos services ».

Démonstration de paiement par un Terminal de paiement électronique (TPE)

Avec l’arrivée des Terminaux de paiement électronique (TPE) fournis par Ingenio, Orabank permet à son nouveau partenaire de répondre à la requête de ses abonnées qui souhaitent que « le temps d’attente à nos guichets de paiement de factures soit réduit ». C’est sans hésitation qu’il a donc été décidé de lancer l’implémentation d’« une solution innovante, d’avenir qui va véritablement permettre de simplifier la vie des abonnés de l’ONEA ». Cela fait de ce 12 octobre « un grand jour » pour les deux partenaires.

La réduction du temps passé devant les agences ONEA a un coût. Il est de 150 F CFA pour les factures avec un montant inférieur à 2 000 F CFA et de 200  F CFA au-delà. Ce qui fait de la convention un « partenariat gagnant-gagnant ». Orabank, le nouveau « tiers recouvreur »  pour l’ONEA pour réduire le temps d’attente devant les agences pour le recouvrement des factures d’eau, c’est une présence dans 12 pays, 407 000 clients, 4 zones monétaires et 1 766 employés.

Oui KOETA

Burkina24

Oui Koeta

Je pense que 'la vitalité d'un pays se mesure (en partie) à celle de ses journalistes'. Merci de faire partie de ceux qui y contribuent à travers vos observations et vos suggestions. I believe that 'the vitality of a country is meseared (in part) by that of its journalists'. Thank you for being part of the adventure.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre