Zano/Tenkodogo : Un fils de la localité vole au secours de 74 élèves orphelins

L’école de Zano, située à environ 5 kilomètres de la commune de Tenkodogo a servi de cadre pour une cérémonie de remise de don de fournitures scolaires aux élèves orphelins de trois écoles de la localité le 28 mars 2018. C’est un coup de pouce que Abdou Kadre Yamnéda, un fils de Zano a voulu faire aux enfants démunis. La cérémonie s’est déroulée en présence des bénéficiaires, des enseignants et de représentants de parents d’élèves.

La suite après cette publicité

Environ 800 000 F CFA, c’est le budget mobilisé en vue de donner du sourire aux lèvres des élèves ayant perdu leurs géniteurs. Chacun de ces 74 élèves orphelins ont bénéficié d’un kit scolaire composé d’un sac, des cahiers, des stylos et d’une somme de 2000F CFA comme une contribution au paiement des frais de l’Association des parents d’élève. Ces bénéficiaires sont issus de trois écoles, notamment celle de Boura, Koknoghin et de Zano,

Le généreux donateur est un ancien élève de Zano, qui vit aujourd’hui au Canada. Mais pour des contraintes professionnelles il n’a pas pu être présent au Burkina. C’est un de ses amis, en l’occurrence Charles Balima qui a organisé cette cérémonie.

Le donateur, Abdou Kadré demande la bénédiction de ces enfants afin qu’il puisse poursuivre cette œuvre caritative

Mais qu’est-ce qui a motivé Abdou Kadré Yamnéda à avoir cet esprit de partage envers ses frères et sœurs du village ?  Selon son représentant Charles Balima, à son enfance, il avait un camarade de classe très brillant qui était à chaque fois le 1er de la classe. « Malheureusement au cours de leur cursus scolaire, ce dernier a perdu son père. N’ayant plus quelqu’un pour assurer ses frais de scolarité au collège, c’est un de ses anciens maîtres, Adama Diendéré qui, d’ailleurs présent à cette cérémonie, l’a aidé à assurer durant deux ans successifs ses frais de scolarité. Mais à un moment donné, le maître était à bout de souffle. Cela a malheureusement mis fin au cursus scolaire de l’élève. ».

Cette histoire a marqué Abdou Kadré. C’est pour cette raison qu’il a décidé d’œuvrer à aider les enfants qui sont dans cette situation. Le premier Directeur de l’école de Zano, par ailleurs un des anciens maîtres de Yamnéda n’est tout autre que Adama Diendéré. Il vit aujourd’hui à Houndé. Informé de la cérémonie et malgré la distance, il a tenu à être présent. Il a prodigué des conseils à l’actuelle équipe des écoles bénéficiaires et demandé aux parents d’accompagner les enseignants dans l’éducation de leurs enfants.

Les anciens élèves présents sur les lieux n’ont pas manqué d’éloges à l’endroit de leur anciens Directeur. « C’était une école à trois classes et c’est lui qui l’a ouverte en 1987. C’est lui qui a planté tous les arbres de l’école et il était très social si bien qu’il connaissait pratiquement le domicile de tous les élèves de l’école », se souvient Daouda Bébané, un des anciens élèves de Zano.

Abdou Kadré Yamnéda ne serait pas à son premier geste, a dit son représentant. Il faisait des dons auparavant mais dans la discrétion. « Il a eu à construire un forage au profit du village», confie Charles Balima. Toujours selon ce dernier, le donateur compte à moyen terme créer une fondation au profit des enfants en situation de vulnérabilité.

Correspondance particulière

publicite


publicite

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Articles similaires

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page