Adama Ouédraogo dit Damiss remis en liberté provisoire (avocat)

998 0

Adama Ouédraogo dit Damiss, journaliste et directeur de publication du journal « Le Dossier », en garde à vue depuis le 31 mars 2018, a été auditionné ce 3 avril 2018 et remis en liberté provisoire.

Selon des sources proches de l’accusé, Adama Ouédraogo dit Damiss souffrirait d’asthme. Le 31 mars 2018, l’accusé est arrivé en retard à l’audience.

Le motif évoqué, il était à la recherche de médicaments pour soulager son mal. Constatant son absence en plus de deux autres accusés, après l’appel fait par le Président du Tribunal, le Parquet militaire a fait application de l’article 150 du Code de procédure pénale qui dit que « l’accusé qui a été mis en liberté provisoire ou qui n’a jamais été détenu au cours de l’information doit se constituer prisonnier au plus tard la veille de l’audience.

Les dispositions de l’alinéa précédent ne font pas obstacle, le cas échéant, à l’exécution par le ministère public de l’ordonnance de prise de corps prévue à l’article 215« .

C’est en exécution de l’ordonnance de prise de corps que l’accusé a été auditionné le samedi 31 mars par la Gendarmerie pour « connaitre les motifs de son absence« . Il sera ensuite écouté par le Parquet le 3 avril 2018 et remis en liberté provisoire.

Ignace Ismaël NABOLE

Burkina24

Votre commentaire sur ce sujet

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ignace Ismaël NABOLE

Journaliste reporter d'images (JRI).

Article du même genre