Togo: Le nouveau siège de l’Assemblée nationale inauguré

902 0

La République togolaise dispose désormais  d’un somptueux édifice, le nouveau siège de son parlement. Ce joyau architectural est le fruit de la coopération entre le pays de Faure Gnassingbé et la Chine.

Le Président togolais  Faure Gnassingbé, assisté du Président de l’Assemblée nationale, Dama Dramani et de l’ambassadeur de la Chine au Togo, a procédé ce jeudi 14 juin 2018 à la coupure  du ruban symbolique  et  au dévoilement de la plaque d’inauguration de la nouvelle bâtisse qui abritera désormais le parlement togolais.

Le premier des députés togolais en l’occurrence le Président de l’Assemblée nationale a indiqué au cours de son allocution que cet édifice est un nouveau départ, un symbole de la renaissance et de la réaffirmation  de la représentation nationale en  tant que vitrine de la démocratie.

Le nouveau siège dont les travaux de construction ont débuté en 2016,  est construit sur un site dont la surface totale est 89610m2, la surface commerciale d’environ 10481,2 m2  et la surface bâtie 4869m2, situé à  Atchante Lomé II . Il a coûté  au total  15 824 018 005 F CFA dont 10.600 .000.000 F CFA sur don du gouvernement chinois et 5.224 018.005 F CFA  sur financement de l’Etat Togolais .

Le bâtiment est composé de sept blocs abritant la salle plénière d’une capacité de 266 places, de plus de 175 bureaux, de deux grandes salles de réunion, d’une infirmerie et d’une cantine.

Depuis août 2017, l’opposition togolaise mobilise des milliers de partisans dans les rues de Lomé et d’autres villes du pays pour contester le président Faure Gnassingbé, au pouvoir depuis 2005, après presque 40 ans de règne de son père sur le pays. 

Les manifestants réclament des réformes constitutionnelles et la démission du chef de l’Etat. Les médiateurs dans la crise politique que traverse le Togo, les présidents ghanéen, Nana Akufo-Addo, et guinéen, Alpha Condé, ont prévu de proposer une feuille de route, fin juillet à Lomé.

Kouamé L.-Ph. Arnaud KOUAKOU 

Burkina24

Votre commentaire sur ce sujet

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre