Le Burkina honore l’arbre depuis les verdures de Bangr-Weogo

699 0

C’est parti pour la première édition du Salon international de l’arbre (SIA) placé sous le thème général « Multi-usages de l’arbre : Efficience et durabilité ». Le lancement officiel du salon a été effectué ce 20 juin 2018 à Ouagadougou par le ministre en charge de l’économie verte, Nestor Batio Bassière.

Du 20 au 23 juin, le Parc urbain Bangr-Weogo, ce poumon vert de la Capitale burkinabè, sera un tremplin pour glorifier un ami végétal de la planète. L’initiative est du Mouvement écologique du Burkina en partenariat avec le ministère de l’environnement, le SPONG, l’Initiative de la Grande muraille verte pour le Sahara et le Sahel, la Fédération nationale des pépiniéristes et jardiniers du Burkina et bien d’autres organisations de la société civile.

Le salon, selon ses organisateurs, vise à contribuer à la valorisation de l’arbre et à la prise de conscience collective sur son importance dans l’équilibre écologique et pour la survie de l’écosystème et de toute l’humanité. Pour Abdoul Wahab Ilboudo, au nom des jardiniers du Burkina, qui parle de lutte contre la sécheresse évoque la lutte contre la désertification et l’arbre reste l’arme de premier plan en réponse à cette désertification.

La protection de l’arbre, un devoir constitutionnel…

Plantation symbolique d’arbres.

« Véritable levier de promotion d’une économie verte basée sur la valorisation de l’arbre et de ses produits dérivés, le salon international de l’arbre est une tribune de sensibilisation sur la contribution de l’arbre à la survie de l’humanité et sur la nécessité de mener des actions de protection et de restauration des espèces forestières en voie de disparition », a expliqué Lazare Doulkon, Président du Mouvement écologique du Burkina, principal initiateur du salon.

La cérémonie de lancement des travaux a été présidée par le ministre en charge de l’économie verte, Nestor Batio Bassière. Il a rappelé que la protection durable de l’environnement y compris l’arbre est un devoir constitutionnel tout comme le droit à un environnement sain. En dépit des nombreuses politiques nationales, le salon international de l’arbre, selon le ministre, s’inscrit parfaitement dans les préoccupations majeures du gouvernement.

« L’arbre, on ne le dira jamais assez, reste de par le bois la principale source d’énergie des ménages dans les pays sahéliens. Il contribue également, à travers ses produits ligneux et non ligneux, à la médecine et à la sécurité alimentaire », a indiqué Nestor Batio Bassière. Il a par ailleurs rassuré les participants au salon que son département ne ménagera aucun effort pour accompagner la mise en œuvre des recommandations qui seront issues des différents ateliers et conférences.

Noufou KINDO

Burkina 24

Noufou KINDO

@noufou_kindo s'intéresse aux questions liées au développement inclusif et durable. Il parle notamment Santé, Environnement, Politique, Numérique.

Article du même genre

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *