Éliminatoires CAN U20 : Les Étalons juniors sur la dernière ligne droite

168 0

Les Etalons juniors du Burkina affrontent leurs homologues des Panthères du Gabon le samedi 14 juillet 2018 au Stade du 4-Août de Ouagadougou en match aller du dernier tour des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des moins de 20 ans. Séraphin Dargani après deux matchs amicaux au Mali procède aux derniers réglages.

Salifou Diarrasouba est l’un des hommes clés de Séraphin Dargani

Depuis 2009 au Congo, les Étalons juniors n’ont plus disputé une compétition des moins de 20 ans. L’objectif est de retrouver cette compétition qui se tiendra l’année prochaine au Niger. Pour cela, les moins de 20 ans burkinabè doivent franchir l’obstacle du Gabon, qui a éliminé la Côte d’Ivoire au tour précédent. Depuis ce 9 juillet 2018, l’entraîneur Séraphin Dargani et ses poulains sont au Stade du 4-Août de Ouagadougou pour mettre en place la stratégie adéquate pour ce match dont l’opposition à domicile sera capitale pour la qualification.

Avant ce dernier regroupement, les Étalons juniors ont effectué un stage au Mali. « On est allé pour des essais, surtout pour le côté physique. C’était pour que certains jouent 90 minutes pour qu’on puisse les voir. On a livré deux très bons matchs (tous perdus). L’équipe malienne était plus en jambe, ils étaient à domicile donc ils cherchaient à gagner. Nous avions d’autres objectifs. Chacun a atteint son objectif», a expliqué Séraphin Dargani à ce sujet.

Pour lui, le match aller à domicile sera difficile. C’est pourquoi, il a besoin du soutien du public pour franchir ce cap, surtout dans ces moments de difficultés. « C’est au moment où on souffre qu’ils doivent nous soutenir », dit Séraphin Dargani. C’est pourquoi, il appelle à l’aide : « ils n’ont qu’à nous aider à aller au Niger, le voisin le plus proche du Burkina. Depuis 2009, on n’est pas allé. Il faut qu’ils nous soutiennent pour qu’on y aille ».

Séraphin Dargani n’a pas voulu dévoiler sa stratégie pour battre le Gabon qui a éliminé la Côte d’Ivoire au tour précédent. Et pourtant, cette même équipe ivoirienne avait dominé les Étalons juniors en deux matchs (4-0 et 1-0) à Ouagadougou.

Quant aux Étalons juniors, ils ont dominé la Libye en deux matchs également avec l’apport de joueurs comme Salif Diarrassouba, sociétaire de l’ASEC d’Abidjan. « On est un groupe qui vit bien avec un état d’esprit positif. On s’entraîne très dur pour obtenir cette qualification », confie Diarrassouba. Il sait bien que l’équipe gabonaise est plus à l’aise à domicile. C’est pourquoi, de son avis, le match aller à Ouagadougou sera déterminant pour la qualification.

Boukari OUEDRAOGO

Burkina24

Article du même genre

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *