Burkina : Un centre incubateur d’entreprises attendu à Ouaga

752 0

Le ministère du commerce, de l’industrie et de l’artisanat, à travers l’agence de financement et de promotion des petites et moyennes entreprises (AFP-PME), a procédé au lancement des travaux de construction des infrastructures du projet d’incubateur, de pépinière et d’hôtel d’entreprises (PIPHE).

Le projet de la construction des infrastructures du projet d’incubateur, de pépinière et d’hôtel d’entreprises (PIPHE) est porté par l’agence de financement et de promotion des petites et moyennes entreprises (AFP-PME).

Selon le directeur général de l’AFP-PME, Honoré Kietyeta, dans les pays qui les ont expérimentés, les incubateurs et pépinières d’entreprises se sont révélés être des réponses efficaces aux besoins d’accompagnement techniques et financiers des petites et moyennes entreprises (PME).

Pour lui, il s’agit de favoriser l’émergence d’entreprises modernes, formelles et solides en formant les porteurs de projet dans les domaines de la gestion. Mais aussi, en leur permettant de concevoir des produits, de les tester tout en facilitant le partage d’expériences et en apportant un soutien à l’accès aux financements.

Pour créer cette ambiance il faut donc des locaux. C’est dans cette optique que le ministère du commerce, de l’industrie et de l’artisanat a procédé au lancement des travaux de construction des infrastructures du projet d’incubateur, de pépinière et d’hôtel d’entreprises (PIPHE). C’était ce mardi 17 juillet 2018 dans la zone industrielle de Kossodo à l’arrondissement 4 de Ouagadougou.

Pour Honoré Kietyeta, dans dix mois sortira de terre la première phase des travaux d’un coût de 1,4 milliard de FCFA qui permettra d’abriter une centaine de projets dont au moins 30% portés par des femmes. Le Ministre en charge du commerce, Harouna Kaboré, a précisé que le PIPHE a été créé en vue de promouvoir la création, le développement et la pérennisation des PME du secteur agroalimentaire par offre de services mutualisés d’incubation, d’hébergement et d’accompagnement à la sortie.

projet d’incubateur, de pépinière et d’hôtel d’entreprises (PIPHE)
Le projet d’incubateur, de pépinière et d’hôtel d’entreprises (PIPHE)

Accueillir les créateurs et porteurs de projets du secteur agroalimentaire, en mettant à leur disposition un cadre de vie professionnelle et des ressources optimisées, tel est l’objectif recherché par le PIPHE. Egalement, de contribuer au financement des projets de création, au développement économique et à l’industrialisation des PME du secteur agroalimentaire.

Le ministre a rappelé que la mise en œuvre du projet a démarré en 2014. Mais, c’était les infrastructures qui faisaient défaut. Par ailleurs, il a fait savoir qu’avant le début des travaux, le ministère a loué un bâtiment qui abrite une vingtaine d’incubés et qui sont en train d’être accompagnés.

Le projet d’incubateur, de pépinière et d’hôtel d’entreprises (PIPHE) concernera la transformation des produits laitiers, des fruits, des légumes, des céréales et des huiles. Le futur centre comportera un atelier de production, un magasin de stockage, des salles de refroidissement et de conditionnements des produits finis.

Jules César KABORE

Burkina24

Votre commentaire sur ce sujet

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre