Musique : Sidib sort “Gnassoum”

332 2

Auteur, compositeur, interprète, percussionniste, professeur d’art plastique, humoriste et éducateur culturel, voila les cordes de l’artiste Sidibé Ibrahim alias SIDIB ou encore Pizaroro. Il est originaire de Barani dans la province des Balé au Burkina Faso. SIDIB vient de mettre sur le marché du disque, son tout nouvel album de 5 titres, intitulé “Gnassoum”. 

Le nouvel album a été présenté aux Hommes des médias, le samedi 3 novembre 2018 à Ouagadougou, au cours d’un concert-dédicace. Composé de cinq titres chantés en français et anglais, l’album parle de la réconciliation, de Dieu, de la jalousie ainsi que beaucoup de faits de société très récurrents, cet album intitulé “Gnassouma”, enregistré entièrement en live est inscrit dans une démarche de fusion des musiques africaines.

“Gnassouma “, selon son auteur, signifie la paix en langue dioula. L’auteur revêt un style, un goût arc en ciel et laisse traîner des mélodies astreintes à la méditation. Sidib met son talent pour le succès des scènes des artistes comme Zedess, Yeleen, Neth Soul, Rickson, Takana Zion, Sami Rama, le Groupe Boulibaye, Ismaël Isaac, Hamed Smani, Djata, Ticken Jah.

Les mélomanes trouveront dans ce disque, des morceaux comme “Gnassouma”, “My Africa”, “Le monde”, “ Enfant”, “Ils sont partis”. A travers ces chansons , l’auteur a dit chanter pour la paix, la réconciliation, l’amour du prochain, la tolérance, Sidib rend hommage particulièrement au groupe Yeleen, Faso combat, Cisby et Eldji en leur exhortant à une réconciliation pour le bonheur des mélomanes ceci, à travers une interprétation fusion de ces 3 groupes d’artistes qui ont beaucoup contribué au développement de la culture du Burkina.

L’artiste (à droite) a présenté son oeuvre le samedi 3 novembre 2018

En 2000, l’auteur bénéficie d’un stage à Bobo sur le perfectionnement en percussion où il se lance dans la même année à l’encadrement en danse théâtre et musique. 2001, il participe au stage de perfectionnement en éducation sociale à Bamako au Mali. En 2005, Sidib s’ouvre à l’humour en participant à l’Afro Comédie initié par la structure Joviale Production. Invité par l’artiste Rickson, il pose en featuring sur les titres ”adieu belle mère” et “ Bayiri” sur l’album belle mère.

En 2006 l’auteur créa sa propre structure qu’il baptise IBS Production. En 2007, Sidib part en tournée au Canada, ce qui lui permet de répartir partager son expérience sur les scènes et dans des initiatives de formation notamment au canada, en Italie, et en France. En 2014, il s’essaie à nouveau à l’humour d’où son pseudonyme ”Pizaroro” et participe en 2015 à la journée de l’enfant réfugie. En 2016, il participe à la journée mondiale de l’esclavage à Accra (Ghana). Il participe au festival FIRHO de la comédienne Augusta Palenfo, à l’événement le ouistiti d’or de Salif Sanfo, au festival de la musique live de Gounghin (FESMULIG) au festival (VEMAO 2ème édition ) en live.

Dahmata ILBOUDO (Stagiaire) 

Burkina 24

There are 2 comments

  1. Je profite dire merci a tous ceux qui de prêt où de loin ont contribué a la réussite de cette dédicace un grand merci aux journalistes,a mon frère Djessongo pour le travail abattu un merci spécial au Général kouamé lougue au BBDA a madame tchibassa a tout ceux qui m’ont soutenu.que DIEU vous le rende.

Votre commentaire sur ce sujet

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article du même genre

Ziga II : Promesse tenue

Posted by - 15 mars 2017 0
Chose promise, chose due. L’Office national de l’eau et de l’assainissement (ONEA) avait décidé au regard de la forte demande…