Extradition de François Compaoré : La justice française donne son feu vert

619 0

La justice française a émis ce 5 décembre 2018 un avis favorable à l’extradition de François Compaoré vers le Bukina Faso, dans l’affaire de l’assassinat du journaliste burkinabè Norbert Zongo. Mais cette extradition ne devrait pas être immédiate, ses avocats disposant toujours de recours. 

Le 6e rendez-vous  donné au Burkina Faso le 3 octobre 2018 par la Chambre d’instruction de la Cour d’appel de Paris, dans l’affaire du mandat d’arrêt contre François Compaoré, a été le bon. A cette date,  qui avait été donnée le 13 juin 2018 pour le délibéré du dossier, la juridiction avait renvoyé au 5 décembre 2018 pour connaître son verdict, le temps d’examiner les pièces fournies par le Burkina.

Le Procureur général avait émis un avis favorable à l’extradition du frère de l’ancien président Blaise Compaoré. Ce mercredi, les juges ont donc suivi cet avis. Mais l’extradition ne devrait pas être immédiate car les avocats de l’intéressé ont toujours des « possibilités judiciaires pour contrer cette décision« , croit savoir Jeune Afrique. En effet,  les avocats de François Compaoré ont fait un pourvoi en cassation. Une action qui devrait en principe retarder la procédure d’extradition.

A noter qu’en juin, le délibéré avait été fixé pour le 3 octobre 2018 afin d’avoir des informations supplémentaires. Selon Me Olivier Sur, avocat de François Compaoré, le Burkina Faso n’avait pas apporté les pièces suffisantes pour « corroborer les accusations » portées contre son client. 

François Compaoré, contre qui la justice burkinabè a lancé un mandat d’arrêt dans le cadre du dossier de l’assassinat du journaliste burkinabè, Norbert Zongo,  avait été arrêté à Paris en octobre 2017. Sa première comparution a eu lieu le 13 décembre 2017. Le dossier a été renvoyé au 7 mars 2018, puis au 28 mars, au 13 juin avant que la date du 3 octobre 2018 soit donnée comme celle du délibéré.

Le 13 décembre 2018, cela fera 20 ans que le journaliste Norbert Zongo et trois de ses compagnons ont été assassinés à Sapouy. 

Burkina24

Votre commentaire sur ce sujet

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article du même genre