La CNTB encourage l’entreprenariat des jeunes à travers une foire

230 0

Au Burkina Faso, le taux de chômage est estimé à 2,4% tandis que le taux de sous-emploi est de 26,7%. Dans le but d’encourager l’entreprenariat des jeunes, la Confédération Nationale des travailleurs du Burkina (CNTB) a organisé le vendredi 23 et le samedi 24 novembre 2018  un atelier sous le thème « promouvoir l’employabilité des jeunes au Burkina Faso ».

Steeve Biko Dah, espère voir des projets financés à travers cette foire

Le vendredi 23 novembre 2018, de jeunes chercheurs d’emplois étaient mobilisés à la bourse du travail de Ouagadougou lors de la deuxième édition de la foire sur l’entreprenariat des jeunes. Dans la cour, des élèves et étudiants déambulent autour des différents stands installés pour prendre des informations sur les différentes offres d’emplois et de fonds disponibles pour eux.

Au niveau d’un stand, des étudiantes discutent avec Balkissa Zoubga du Fonds d’appui pour le secteur informel. « Ils soutiennent les jeunes dans le domaine informel, dans le domaine du commerce, l’élevage, la pisciculture. J’ai un projet en vue et j’irai les voir plus tard pour plus d’informations parce que je veux faire du commerce et l’élevage. J’ai déjà un terrain pour ça », explique Bakissa Sankara, étudiante en troisième année de gestion des ressources humaines.

Des élèves étaient également à la bourse du travail afin de se faire des idées sur la création d’entreprise

Steeve Biko Dah, responsable du service juridique de CNTB, consulte également les stands. Il rappelle d’ailleurs qu’il s’agit de la deuxième édition de cette foire qui a connu un succès l’année passée. « Compte tenu du succès que la foire a connu l’année passée, on a décidé de l’organiser cette année en l’étendant cette fois-ci à l’ensemble de catégories de demandeurs d’emploi. L’année passée, la foire était limitée aux jeunes diplômés demandeurs d’emploi », explique Steeve Biko Dah.

De ses explications, l’objectif principal de cette foire est de mettre en contact les différents demandeurs d’emploi avec les différentes entreprises promotrices d’emplois et les différents fonds du ministère de la jeunesse qui œuvrent dans l’entrepreneuriat des jeunes. Si la CNTB a tenu à reconduire cette activité, c’est compte tenu  des échos favorables de candidats de 2017. Certains d’entre eux ont pu monter des projets grâce aux différentes formations organisées dans ce cadre.

Boukari OUEDRAOGO

Burkina24

Votre commentaire sur ce sujet

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Article du même genre