Ouistiti d’or 2019 : Une 9e édition placée sous le signe du soutien aux FDS

Ouistiti d’or 2019 : Une 9e édition placée sous le signe du soutien aux FDS

960 0

La 9e édition du festival « BON NANE » qui s’est tenue ce 02 janvier 2019 à Ouagadougou a connu la participation d’humoristes venus de quatre pays de la sous-région. Elle a été placée sous le signe du soutien aux Forces de Défense et de Sécurité.

Pour la neuvième fois, le festival d’humour Ouistiti d’or a tenu ses promesses. L’objectif de ce festival est de créer un cadre de distraction, de gaité et de bonne humeur en ce début de nouvelle année. Pour cette édition, le thème choisi est : « jeunesse citoyenne : soutien aux FDS et solidarité envers les familles des victimes ».

« Cette année, nous avons décidé de rendre un hommage à nos Forces de Défense et de Sécurité, leur montrer que nous sommes de cœur avec eux et que nous n’allons pas céder à la peur. La solidarité est africaine et entre voisins, entre amis nous devons nous donner la main. Même si par moment comme en 2011 le comportement de nos FDS étaient aux antipodes de ce qu’on attendait d’eux, actuellement nous avons le devoir d’être solidaire. C’est aussi en cultivant la paix et le pardon entre nous que nous pourrons vaincre ce mal », a soutenu le promoteur du festival, Salif Sanfo. Au-delà donc de l’aspect humoristique, ce festival cache un objectif « noble ».

Plus d’une dizaine de comédiens venus du Burkina, de la Côte-d’Ivoire, du Mali et du Niger se sont donné rendez-vous à Ouagadougou pour entamer la nouvelle année dans la bonne humeur. Des artistes comme, Adama Dahico, Malam Adamo, Lajaguar et bien d’autres ont tenu le public en haleine tout le long de cette soirée.

L’édition de cette année a été l’occasion pour Adama Dahico de célébrer ces trente ans de carrière humoristique : « Je suis très ravi d’être là pour ce festival et je remercie le public qui a effectué le déplacement surtout en ces moments difficiles. J’ai 30 ans de carrière dont 20 ans en professionnel et je continue de travailler pour être au haut niveau. Ma présence à ce festival a un double objectif. Premièrement, je suis là pour présenter mon cinquième livre (gouverner la France pour comprendre l’Afrique) et deuxièmement remercier le peuple burkinabè qui m’avait accueilli lors de ma toute première sortie africaine aux débuts de ma carrière. Donc trente ans de carrière, la célébration devrait forcement commencer par le Burkina ».

Le public « ouagalais » semble avoir bien apprécié cette soirée comme le dit Abdoul Aziz Zongo : « vraiment je suis très content d’avoir suivi ce festival. On a vu des humoristes talentueux. Et même au-delà de ça, on a eu droit à des messages de soutien envers nos FDS de la part de ces artistes. Vraiment c’était cool ». Cette soirée a été également ponctuée par la compétition « ouistiti d’or» qui prime le meilleur « humoriste émergent ». 10 jeunes comédiens ont compéti et rendez-vous a été donné pour le 5 janvier 2019 pour la proclamation des résultats.

Basile SAMA (stagiaire)
Burkina 24

Avatar

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre