Mali : Douze soldats tués

Les autorités militaires maliennes ont annoncé ce dimanche 21 avril qu’au moins 12 de leurs soldats ont été tués dans une embuscade à Guiré, dans le sud-ouest du pays, près de la frontière avec la Mauritanie.

La suite après cette publicité

Selon le dernier bilan dressé, ce sont « au moins 12 morts, dont le commandant du poste, un capitaine », qui ont été décomptés à la suite de l’attaque attribuée à des « terroristes venus de la forêt du Wagadou », refuge depuis des années des islamistes maliens, a précisé la source sécuritaire. Les assaillants arrivés « à moto et à bord de véhicules pick-up » auraient surpris les militaires maliens.

« J’ai vu deux terroristes mettre leurs motos dans le véhicule de l’armée pour repartir avec », a confié un témoin qui a décrit  une violence inouïe. « Les tirs étaient comme la pluie », a-t-il confié.

Le 17 mars, une attaque terroriste contre un camp de l’armée à Dioura dans le centre du pays près de la frontière avec le Burkina-Faso, avait coûté la vie à près de 30 soldats maliens. Il s’en suivi une série de manifestations de familles de militaires.

Le samedi 19 Avril, un Casque bleu égyptien avait été abattu tandis que quatre membres de son unité avaient été blessés par l’explosion d’une mine au passage de leur convoi sur l’axe Douentza-Boni, proche de la frontière avec le Burkina-Faso.

Kouamé L.-Ph. Arnaud KOUAKOU

Burkina24

Source: Jeune Afrique

publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page