Syrie : Le chef de l’État islamique, Abou Bakr al-Baghdadi tué par les soldats américains

Le Président américain a annoncé ce dimanche 27 octobre 2019  la mort du chef de Daesh survenue lors d’une opération militaire américaine dans le nord-ouest de la Syrie.

La suite après cette publicité

« Les forces spéciales américaines ont réalisé une opération compliquée. Un grand nombre de compagnons et trois des enfants d’al-Baghdadi ont été tués pendant l’opération », a annoncé tout fier dans une allocution dite depuis la Maison Blanche, le Président américain, Donald Trump, ajoutant la disparition du chef du groupe État islamique (EI), Abou Bakr al-Baghdadi également. Ce dernier s’était autoproclamé « calife » en 2014.

Selon le chef de l’exécutif américain, le chef de l’EI « est mort comme un chien… Il n’est pas mort comme un héros, il est mort comme un lâche ». Donald Trump a précisé qu’Abou Bakr al-Baghdadi s’était fait exploser avec sa « veste » chargée d’explosifs, alors qu’il s’était réfugié dans un tunnel qui lui servait de refuge.

Peu de temps avant son intervention télédiffusée, Donal Trump avait publié un message intriguant depuis son compte Twitter : « Quelque chose d’énorme vient de se passer ! ».

Le Nord de la Syrie ces dernières semaines est le théâtre d’intenses activités militaires. Le régime syrien et son allié russe ont accéléré le déploiement de leurs troupes à la frontière syro-turque. Les Américains quant à eux ont annoncé l’expédition de renforts militaires dans l’Est de la Syrie, une zone pétrolière contrôlée par les Kurdes.

Alors que dans l’après-midi du dimanche 27 Octobre, la France confirmait la neutralisation d’ Abou Bakr al-Baghdadi, la Russie de Vladimir Poutine appelle à la prudence.

Kouamé L.-Ph. Arnaud KOUAKOU

Burkina24

Source : Jeune Afrique

publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page