ECO : Six pays d’Afrique de l’Ouest dénoncent une décision « unilatérale »

Le Nigeria et plusieurs pays d’Afrique de l’Ouest, notamment anglophones, ont dénoncé, ce jeudi 16 janvier 2020 à Abuja, la décision de remplacer le franc CFA par l’ECO, affirmant qu’elle n’était « pas conforme » au programme adopté récemment par l’ensemble de la région pour mettre en place une monnaie unique, informent plusieurs médias dont « Financial Afrik » et « Le Figaro » qui citent un communiqué officiel.

La suite après cette publicité

Les six pays de la Zone monétaire ouest-africaine (WAMZ) ont « noté avec préoccupation la déclaration visant à renommer unilatéralement le franc CFA en ECO d’ici à 2020 », selon un communiqué publié à l’issue de cette rencontre extraordinaire entre les différents ministres des Finances et les gouverneurs des banques centrales.

La WAMZ est composée du Nigeria, du Ghana, du Liberia, de la Sierra Leone, de la Gambie et de la Guinée (Conakry). Ces pays ne font pas partie de la zone CFA. Leurs dirigeants estiment que « cette action n’est pas conforme aux décisions » de la Communauté économique des Etats d’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) en vue de « l’adoption de l’ECO comme nom de la monnaie unique » de toute la région, dont l’idée est débattue depuis bientôt 30 ans.

Ils «réitèrent l’importance pour tous les membres de la CEDEAO d’adhérer aux décisions de l’autorité des chefs d’État et de gouvernement de la CEDEAO concernant la mise en oeuvre de la feuille de route révisée du programme de monnaie unique». Un sommet réunissant les chefs d’Etat de la WAMZ est prévu bientôt pour décider de la conduite à venir, précise le communiqué final exploité par « Le Figaro ».

publicite


publicite

Noufou KINDO

@noufou_kindo s'intéresse aux questions liées au développement inclusif et durable. Il parle Population et Développement.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page