COVID-19 au Burkina Faso : Le comité de gestion du fonds d’appui aux acteurs culturels installé

Le ministre en charge de la culture, Abdoul Karim Sango, a procédé ce lundi 20 juillet 2020, à l’installation des membres du comité de gestion du fonds d’appui aux acteurs de la culture et des arts pour faire face aux effets du Covid-19.

La suite après cette publicité

Pour atténuer les effets du Covid-19, le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, avait instruit le gouvernement d’apporter du soutien aux acteurs du monde culturel et des arts. Ce lundi 20 juillet 2020, le comité de gestion de ce fonds a été mis en place. Il est composé de sept membres dont un président et un rapporteur.

Ce fonds est doté d’une enveloppe de 1 milliard 250 millions de FCFA qui sera distribué aux acteurs de la culture et des arts, victimes des effets engendrés par le coronavirus.

Le ministre en charge de la culture, Abdoul Karim Sango, a fait noter qu’un groupe de travail a réfléchi sur les modalités de répartition de ce fonds. « Et ce travail a été validé par le gouvernement », a-t-il affirmé.

Sur les sept membres que constitue ce comité, deux sont du ministère et les cinq autres sont des acteurs du secteur. « Nous avons voulu mettre les acteurs en face de leur responsabilité. Parce que comme je l’ai indiqué, c’est un fonds pour soutenir les acteurs et non le ministère », a précisé Abdoul Sango.

« Je ne veux pas que quelqu’un vienne me voir pour ce dossier »

Il a précisé que la mission essentielle de ce comité sera d’évaluer le préjudice causé le Covid-19 aux acteurs du secteur culturel et des arts. « Ce groupe va déterminer évidemment les montants à affecter aux différents demandeurs », a-t-il souligné.

Abdoul Karim Sango a également ajouté que les membres du comité pourront recourir au service des techniciens du ministère de la culture pour les accompagner. « Pour ma part, je souhaite que le groupe travaille en toute indépendance et transparence. Je le dis clairement. Je ne souhaite pas m’immiscer dans votre travail. Je ne veux pas que quelqu’un vienne me voir pour ce dossier », a renchéri le ministre.

Il a appelé le groupe à lui soumettre le projet de communiqué dans deux semaines afin qu’il soit diffusé à travers toute l’étendue du territoire national. « Ça concerne tous les Burkinabè qu’ils soient à l’interne ou à l’externe », a laissé entendre le ministre.

Selon son président, Thiery Millogo, le comité a besoin d’un peu de temps pour s’organiser afin de mettre en place une méthodologie de travail. « Il faudra qu’on se concerte pour définir les conditions de travail », a-t-il confié. Il a souligné que son équipe travaillera sur les jalons de la feuille de route qui a été validée par le gouvernement.

Willy SAGBE

Burkina 24

Écouter l’article
publicite


publicite

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page