Côte d’Ivoire: Alassane Ouattara a déposé son dossier de candidature à la présidentielle d’Octobre 2020

 Le chef de l’Etat Alassane Ouattara a déposé, ce lundi 24 Août 2020 son dossier de candidature à l’élection présidentielle du 31 Octobre prochain au siège de la Commission électorale indépendante (CEI) à Cocody, Les 2 Plateaux à Abidjan, la capitale économique ivoirienne.

La suite après cette publicité

Investi triomphalement le samedi 22 août 2020 par son groupement politique le Rassemblement des Houphouëtistes pour la Démocratie et la Paix (RHDP) en présence de plusieurs milliers de ses partisans, le président Alassane Ouattara est passé de l’acte à la parole lorsqu’il promettait en face de plusieurs milliers de ses partisans de déposer son dossier de candidature auprès de la  Commission électorale indépendante (CEI) cours de cette semaine.

C’est donc chose faite depuis ce lundi 24 août 2020 malgré la grosse fronde organisée par l’opposition qui revendique le caractère anticonstitutionnel de cette candidature.

« Je sais compter sur l’ensemble de mes concitoyens pour que cette élection soit apaisée et que les Ivoiriens puissent faire leur choix en toute tranquillité, dans la paix, sans violence. Je considère que notre pays a fait la démonstration de l’enracinement de la démocratie depuis ces dernières élections, qu’elles soient présidentielles, législatives, municipales, sénatoriales. Et je sais que la Côte d’Ivoire fera de bonnes élections le 31 octobre prochain. Nous nous soumettrons au verdict de nos concitoyens. Et je sais que nos concitoyens se souviendront et verront notre bilan qui a été un bilan exceptionnel ces neuf dernières années. Mais surtout, je voudrais dire à mes concitoyens que j’ai une vision pour notre pays, une vision de stabilité, une vision de sécurité, une vision de paix, une vision de bonheur pour tous les Ivoiriens », a déclaré Alassane Ouattara entouré de ses lieutenants au sortir des locaux de la Commission électorale indépendante (CEI).

A Bonoua (Sud-Est) ville d’où est originaire l’ex-Première dame de Côte d’Ivoire, Simone Gbagbo, et à Divo (Centre-Ouest) tout comme dans plusieurs villes de la Côte d’Ivoire, les manifestations contre cette « troisième » candidature d’Alassane Ouattara déchainent des violentes vagues au point où le couvre-feu a instauré par les autorités sécuritaires pour endiguer les velléités d’insurrection et les affrontements interethniques.

Kouamé L.-Ph. Arnaud KOUAKOU

Correspondant de Burkina24 en Côte d’Ivoire

publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page