Education au Burkina : La modernisation du système éducatif au cœur des JSEA

Les journées des Statistiques de  l’Education Nationale et l’Alphabétisation (JSENA) ont été clôturées ce mardi 29 décembre 2020 à Ouagadougou. Elles sont placées sous le thème, « Moderniser les systèmes statistiques nationaux pour fournir des données et des statistiques  en vue de soutenir la paix et le développement durable en Afrique ».

La suite après cette publicité

Les acteurs du système éducatif réunis les 28 et 29 décembre 2020 ont échangé  autour des points liés à la statistique du système éducatif. En effet, ils ont abordé, au cours des Journées des Statistiques de  l’Education Nationale et l’Alphabétisation (JSENA), des questions sur   l’importance de disposer des données statistiques de qualité. Ils ont également apprécié les différentes productions statistiques de l’éducation nationale et l’alphabétisation, leurs exploitations possibles  et ont  formulé des recommandations ainsi que des suggestions.

Selon Adama Tamboura, représentant le ministre en charge de l’éducation, cette activité a consisté à montrer ce qui a été fait en termes de statistiques au niveau du Ministère de l’Education Nationale et de l’Alphabétisation et de la Promotion des Langues Nationales (MENAPLN).

Adama Tamboura a laissé entendre que ces journées consiste à mettre en vue les activités réalisées en terme de statistique.

Il s’agit de « montrer aux étudiants, aux enseignants et   aux chercheurs, toutes les informations statistiques dont ils ont besoin pour  pouvoir les exploiter dans le cadre de leurs études et en même temps, recueillir les avis de certains utilisateurs pour améliorer davantage le système statistique national », a-t-il déclaré.

Afin d’améliorer la qualité et la pertinence des données statistiques de l’éducation, il est exigé des acteurs, la modernisation du Système d’Information et de Gestion de l’Education (SIGE). C’est pourquoi, le  Directeur Général des Etudes et des Statistiques Sectorielles du MENAPLN, François Sawadogo, a trouvé que ces journées nationales des statistiques de l’éducation sont un moment très important dans le  processus de gestion de statistiques et du pilotage du système éducatif.

« C’est un moment où nous faisons le point sur l’ensemble des données que nous avons pu collecter, le traitement qui en a résulté et au-delà, toutes les études connexes liés au système, pour rendre compte du niveau que le système a atteint.

François Sawadogo, DGESS, trouve ces journées importantes dans le  processus de gestion de statistiques et du pilotage du système éducatif

On sait aujourd’hui qu’on tourne autour de 4 millions 700 élèves dans le système avec plus de 94 000 enseignants sur le terrain, en dehors des personnels administratifs. On a aussi les indicateurs notamment,  le taux brusque de scolarisation du préscolaire qui est de l’ordre de 6%, au niveau du primaire qui est de  l’ordre de 88,6% et au niveau du post primaire qui est autour de 49%. Ça nous donne une photographie de la situation de  notre système », a-t-il affirmé.

Axées sur le thème central de la modernisation des systèmes statistiques pour pouvoir contribuer à l’instauration de la paix et au développement durable, les JSEA ont lieu chaque année depuis plus de 5 ans.

Le  ministère de l’éducation nationale s’est engagé dans  la modernisation de la gestion de ce système en termes d’information, de traitement d’information et  de contrôle. Le SIGE est un chantier phare du ministère entamé depuis quelques années.

Alice Suglimani THIOMBIANO

Burkina 24

publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page