Côte d’Ivoire : Habi Zerbo ne se relèvera plus jamais de sa chute à l’hôpital d’Adzopé

Le 6 mai 2021, à l’hôpital d’Adzopé en Côte d’Ivoire, Habi Zerbo a chuté alors qu’elle était allongée sur sa table d’accouchement. Elle a perdu la vie et ainsi que son enfant. Cet incident a prévalu au licenciement du premier responsable de l’institution.

La suite après cette publicité

La maltraitance ou la non-assistance des femmes enceintes dans les structures de santé est encore un mythe autour duquel des familles vivent. Rares sont ceux qui acceptent dénoncer ce fléau qui peut faire basculer la vie de toute une famille en un clin d’œil.

C’est d’ailleurs ce qui est arrivé à Habi Zerbo, vivant en Côte d’Ivoire. Le 6 mai 2021, elle est tombée d’une table d’accouchement perdant ainsi sa vie et de celle du nouveau-né.

Selon l’agence ivoirienne de presse, Habi Zerbo a laissé, derrière elle, cinq enfants et un mari révolté. A noter, qu’elle a été inhumée le lendemain sans aucune autopsie élucidant les causes exactes de son décès.

A la suite de cet incident, l’inspecteur général de la santé, Dr Ablé Ekissi a relevé de ses fonctions le directeur général de l’hôpital d’Adzopé, François Dagri Ngatta. Egalement, le gynécologue, Isidore Bli Bli, a été suspendu ainsi que trois autres sages-femmes.

Sanata GANSAGNE (stagiaire)

Burkina24

publicite


publicite

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page