Délinquance urbaine à Ouagadougou : Un réseau de trois membres démantelé

Un groupe de bandits et voleurs se distinguant dans le vol à main armée a été démantelé par les éléments de la police du commissariat de Boulmiougou. Ils ont été présentés ce mardi 25 mai 2021.

La suite après cette publicité

Constitué de trois membres, un groupe de délinquants dont la tranche d’âge est comprise entre 19 et 24 ans a été arrêté par la police de Boulmiougou.

Domiciliés tous au secteur 26 de la ville de Ouagadougou, ces bandits passaient par la reconnaissance des domiciles de leurs victimes, les espionnaient pour s’informer sur l’heure à laquelle, celles-ci sont présentes la nuit, selon les explications fournies par le commissaire de Boulmiougou, Youssouf Dianda.

« Ils s’introduisent dans ces domiciles identifiés la journée soit par effraction ou par escalade. Le rôle que chacun doit jouer est déjà déterminé. Armés de leur fusil kalachnikov et d’un pistolet automatique, de couteaux, d’arraches clous, ils tiennent en respect leurs victimes et les dépossèdent de leurs biens. Ils portent parfois des cagoules pour éviter de se faire identifier« , a expliqué le commissaire Dianda.

Commissaire Dianda accompagné de ses collaborateurs

Il a informé que les délinquants ont fait  de  nombreuses victimes. Par exemple à Pissy, ils se sont introduits dans la cour d’une dame où ils ont pris une somme d’environ 6 millions de francs CFA et une moto de marque Yamaha, type Force X.

« Dans le quartier Bonam, le domicile de Mr D. A., opérateur économique, a été pris pour cible le 8 avril 2021 où le vigile du nom de Nikiema Yabré a été abattu par balle de kalachnikov. Un téléphone portable de marque Infinix a été emporté par les présumés délinquants« , a renseigné le commissaire de Boulmiougou.

Les biens saisis

Au quartier Cissin, les bandits ont plusieurs fois fait éruption dans les boutiques Orange Money en emportant d’énormes sommes d’argent.

Youssouf Dianda a mentionné que le chef de gang nommé Abass Ilboudo a réussi à recruter environ 10 jeunes garçons qu’ils ont « convoyés dans le Nord-Mali, précisément dans la ville de Kidal, pour livrer aux groupes armés terroristes. À cet effet, une unité spécialisée dans les enquêtes anti-terroristes a été saisie avec l’accord du parquet du TGI de Ouagadougou pour approfondir les enquêtes sur ce groupe de délinquants assez particuliers« .

Pendant ces opérations, la police a saisi un kalachnikov avec son chargeur contenant 27 munitions, un pistolet automatique de calibre 7,62 mm avec 6 munitions, 3 motos, des arraches clous, des masques de moto et des blousons.

Une victime rentrant en possession de sa moto

Une victime s’est vue restituer sa moto par la police à la même occasion. La police rappelle ses numéros verts qui sont le 17 pour la police nationale, le 16 pour la gendarmerie nationale et le 1010 pour le centre national de veille et d’alerte (CNVA).

publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page