Burkina Faso : Les banquiers et les chefs d’entreprises se concertent

L’Association Professionnelle des Banques et Etablissements Financiers du Burkina Faso (APBEF-BF) et le Conseil National du Patronat Burkinabè (CNPB) se sont rencontrés ce jeudi 24 juin 2021 à Ouagadougou. L’objectif de cette rencontre vise à créer un rapprochement entre les deux structures.

La suite après cette publicité

Les établissements de crédits et les entreprises se sont réunis pour discuter de leurs difficultés communes. « C’est une façon de rapprocher la banque des utilisateurs, de présenter les produits et les possibilités qu’offrent les banques, car souvent, il y a un déficit de communication qui fait que nous appréhendons très mal le rôle des banques dans le financement de l’économie », a expliqué Drissa Diakité, le premier vice-président du Conseil National du Patronat Burkinabè (CNPB). Pour lui, la réalité voudrait qu’il y ait une coordination entre ceux qui apportent les capitaux et ceux qui sont les utilisateurs.

Cette rencontre constitue un cadre pour discuter également des difficultés d’accès au financement des petites et moyennes entreprises. « Nous attendons qu’à la sortie de cette rencontre, nous puissions parler le même langage avec les entreprises et que nous puissions leur expliquer les mécanismes de financement et les exigences auxquelles nous faisons face », a laissé entendre Diakarya Ouattara, président de l’APBEF-BF.

Besoin de communication…

Il a ajouté que le dispositif de financement du fonds de relance économique Covid-19 qui a été mis en place en juillet 2020 sera également au centre des discussions.

Le directeur national de la BCEAO, Charles Luanga Ki-Zerbo, a affirmé que la banque a joué sa partition pour que cette rencontre ait lieu. « Nous avons des concertations régulièrement et nous nous sommes rendu compte qu’il y a un besoin que tout le monde se parle pour améliorer les choses », dit-il. Selon lui, il est important de renforcer les canaux de communication, de s’accorder sur le moyen de travailler ensemble et de résoudre les attentes des uns et des autres pour aller plus loin.

Il a affirmé que la BCEAO a des actions en cours pour soutenir le financement des économies et des PME-PMI et que ces expériences seront partagées avec l’ensemble des acteurs.

Sanata GANSAGNE (stagiaire)

Burkina24

publicite


publicite

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page