Burkina Faso : Les prêtres Grégoire Balima et Benjamin Kiemtaremboumbou, 50 ans de vie sacerdotale

L’église de la cathédrale Notre Dame de l’Immaculée Conception de Ouagadougou a accueilli parents, amis, promotionnaires venus communier à la célébration du jubilé d’or sacerdotal des prêtres Grégoire Balima et Benjamin Kiemtaremboumbou, ce samedi 10 juillet 2021.

La suite après cette publicité
L’entrée des prêtres à l’Eglise

Rentrés au Petit séminaire de Pabré en 1957, puis au grand séminaire de Koumi en 1965, Sorti en 1971, les jubilaires ont pleinement rempli leur vie sacerdotale par l’obéissance et la foi en Dieu, à en croire l’Abbé Emmanuel Konvolvo.  Ce denier a pendant son homélie, expliqué que les prêtres sont entrés au séminaire avec le statut de colonisés, et sont sortis indépendants.

Abbé Grégoire Balima à gauche, Abbé Benjamin Kiemtaremboumbou à côté 

Les 50 ans de vie sacerdotale n’ont pas été vide de contenus, a souligné l’Abbé Emmanuel Konvolvo. . Ils ont été amenés à occuper plusieurs postes. L’Abbé Grégoire a passé 34 ans de vie paroissiale pour ne citer que cela. L’abbé Benjamin a, lui, passé 31 ans dans la formation. Il a été recteur également, a ajouté l’Abbé Konvolvo.

« Ce long parcours historique a été évoqué pour que nous percevons que ce jubilé d’or ne s’arrête pas au seul noce de 50 ans, vide de contenus, mais d’un sacerdoce plein d’œuvres de salut. Combien de personnes les abbés Grégoire et Benjamin ont-ils baptisées au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit ? A combien de personnes le Seigneur a-t-il dit, aller chez l’un de ces deux prêtres pour être purifiées ?… », Extrait de l’homélie de l’Abbé Emmanuel Konvolvo.

Revenant sur la lecture de l’Evangile de Jésus-Christ, selon saint Luc, chapitre 17, versets 11 à 19, dix lépreux ont reçu la guérison. Un seul est revenu remercier Dieu. « Vous avez choisi ce texte pour rendre grâce à Dieu, mais pour exhorter pasteurs, fidèles et hommes à grandir dans la reconnaissance de Dieu, car la prière d’action de grâce  rapproche plus de Dieu que la prière de supplication. En effet dans l’Evangile, ceux qui ont demandé ont obtenu la santé, mais celui qui, en plus d’avoir demandé a remercié, a obtenu le salut en plus de la santé. Ceux qui ont demandé sont restés en distance de Jésus. Mais celui qui a remercié s’est rapproché… ». Voici l’importance de l’action de grâce décortiquée par Abbé Konvolvo

Parents, amis sont venus rendre grâce à Dieu aux côtés des jubilaires

Son Emminence, le Cardinal Philippe Ouédraogo s’est joint aux jubilaires pour rendre grâce à Dieu. Il n’a pas manqué en plus de souhaiter une heureuse retraite à leurs endroits.

Le Cardinal Philippe Ouédraogo s’est joint aux jubilaires pour rendre grâce à Dieu

Irmine KINDA

Burkina24

 

 

publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page