Lutte contre le changement climatique : Les ministres de WASCAL en conclave à Ouagadougou

La 4e session ordinaire du conseil des ministres du West African Science Service Centre on Climate Change and Adapted Land Use (WASCAL) se tient à Ouagadougou ce jeudi 22 juillet 2021 sous le thème : « Renforcer les capacités scientifiques de l’Afrique de l’Ouest pour une action climatique accélérée en faveur du développement durable ».

La suite après cette publicité

L’objectif de la 4e session du conseil des ministres du West African Science Service Centre on Climate Change and Adapted Land Use (WASCAL) est de faire le bilan des activités réalisées par l’organisation au cours des dernières années, selon Maminata Traoré/Coulibaly, Ministre déléguée de la Recherche scientifique et de l’Innovation, représentante du Ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche scientifique et de l’Innovation.

A l’entendre, l’initiative de WASCAL en matière de lutte contre le changement climatique et la promotion de l’utilisation adaptée des terres, est louable. Maminata Traoré a ensuite défini la mission de WASCAL. « Les objectifs sont surtout de former des scientifiques de qualité et de construire des infrastructures pour aider à la résolution des problèmes climatiques », a-t-elle rappelé.

« Ils sont autour de 400 étudiants qui ont été formés au niveau doctoral et de Master »

Pour la ministre, le bilan de WASCAL est positif en termes de recherche scientifique, en termes de capacité building, et de la formation des étudiants. « Ils sont autour de 400 étudiants qui ont été formés au niveau doctoral et de Master », a-t-elle estimé.

Pour Mamoudou Djibo, ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche de la République du Niger, président du conseil des Ministres de WASCAL, la lutte contre le changement climatique ne pourra se gagner sans la prise en compte de la dimension recherche et le renforcement des capacités. « C’est ce pari que WASCAL a réussi dans toute la sous région ouest-africaine, faisant de lui un centre d’excellence au niveau international », a-t-il soutenu.

« On peut s’enorgueillir »

Il a également noté que WASCAL a fait des avancées significatives dans le cadre de la coopération sur les énergies renouvelables et de l’oxygène vert. « Le lancement du nouveau programme de recherche constitue des résultats remarquables dont peut s’enorgueillir notre institution », a clamé le président du conseil des ministres de WASCAL.

En rappel, WASCAL est un Centre Ouest-africain de services scientifiques sur le changement climatique et l’utilisation adaptée des terres. Initié par 10 pays Ouest-africains, son siège se trouve au Ghana.

En marge du conseil, il faut noter que les ministres de WASCAL procéderont à la pause de la première pierre d’un centre d’excellence qui sera basé à Ouagadougou. Ce centre accueillera des étudiants dans la continuité des formations et de la recherche sur les questions du changement climatique.

Akim KY

Burkina 24

publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page