Burkina Faso : Des femmes entrepreneures cogitent à Ouaga

Les membres du réseau des femmes entrepreneures du Burkina Faso et de la diaspora se sont réunies, ce samedi 24 juillet 2021 à Ouagadougou, autour d’une Assemblée générale. Il s’est agi, pour ces « femmes battantes », de discuter de la vie du réseau afin de mettre en place des actions allant dans le sens de leurs objectifs de valorisation du genre féminin.

La suite après cette publicité

Le réseau des femmes entrepreneures du Burkina Faso et de la diaspora est un groupe de femmes qui évoluent dans l’entreprenariat et réunies autour d’une même cause, qui est de mettre en lumière la fille et la femme de manière générale. Pour la rencontre de ce samedi 24 juillet 2021, 10 membres d’honneur, 10 conseillers, une coordinatrice et son adjointe, une représentante du réseau au Burkina Faso et bien d’autres, étaient présentes.

A l’ordre du jour, ces femmes «  battantes » ont discuté de la situation du réseau mais aussi échangé avec la branche mère basée  à New York . « Nous n’avons pas un nombre exact, à l’heure actuelle. Cependant nous tournons autour d’une cinquantaine. Nous sommes en phase de finaliser les cotisations fixées  de 25.000 à 50.000 F CFA pour les frais d’adhésion», a indiqué Thérèse Coulidiati, présidente du réseau au Burkina. 

     «  On veut mettre un accent particulier sur le commerce fait par les femmes »

 
Aïcha Nadège Ouédraogo, présidente fondatrice du réseau, basée à New York, a, à travers une ligne téléphonique, indiqué que l’objectif de ce réseau est de promouvoir l’entreprenariat féminin  par le biais de la formation, le partage d’expériences, la recherche de financement, les voyages à l’extérieur.

«  On veut mettre un accent particulier sur le commerce fait par les femmes. Nous avons la saison de la femme entrepreneuriale qui débute du 20 au 27 novembre 2021. Nous allons aussi avoir le salon international de l’entreprenariat. Toutes ces actions seront en lien avec nos objectifs de valorisation », a-t-elle dit.

À l’entendre, le réseau est une initiative burkinabè mais qui se veut internationale en ce sens qu’il intègre des femmes d’autres nationalités africaines, mais aussi hors du continent. « Nous allons initier une collecte de fonds pour venir en aide aux déplacés internes du Burkina Faso. La liste est alors ouverte. Pour ma part, je donnerai environ 300.000 F CFA soit 500 dollars », a-t-elle informé avant de quitter la ligne. 

La coordonnatrice du réseau, branche Afrique, Raymonde Tabsopa, a, pour sa part, appelé les femmes du réseau à continuer sur cette lancée de solidarité, pour le rayonnement du genre au Burkina Faso. « « Femmes entrepreneures » est un thème qui est d’actualité car l’entreprenariat est une essence des femmes dans le monde. Toutes les femmes le sont d’une manière ou d’une autre. Il faut que nous luttons ensemble à générer des idées pour que nous puissions faire fonctionner cette association », a-t-elle souhaité.

        Une cotisation initiée à l’égard des personnes déplacées 


A l’occasion, ces femmes réunies ont souhaité faire un geste à l’égard des déplacés internes au Burkina Faso. Une cotisation volontaire a été décidée. En termes de perspective, l’association entend  « maximiser » ses actions à travers le salon international de l’entreprenariat, mais également la saison de la femme entreprenante, prévue ultérieurement, afin de créer un tremplin de valorisation de la gente féminine.

Abdoul Gani Barry 

Burkina 24

publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page