Santé au Burkina Faso : L’association SOS Hépatites célèbre ses 10 ans d’existence

L’association SOS Hépatites, pour marquer les 10 ans de son existence et la célébration de la journée Mondiale contre l’Hépatite, a tenu une série d’activités afin d’arriver à l’élimination de la maladie. En guise de plaidoyer, l’association a remis un document de déclaration d’action urgente en faveur de l’élimination de l’hépatite au ministère de la santé ce mercredi 28 juillet 2021.

La suite après cette publicité

À l’occasion de la Journée mondiale contre l’hépatite 2021, l’OMS met l’accent sur le thème « L’hépatite ne peut pas attendre » pour montrer qu’il est urgent d’éliminer l’hépatite. C’est dans cette même lancée que l’association SOS Hépatites a choisi son thème pour la commémoration de cette journée. Le thème retenu est « Le financement et la prise en charge de l’Hépatite ne peuvent plus attendre ».

Par ce thème, les membres de l’association entendent encourager les autorités burkinabè à un engagement politique fort et courageux pour s’investir pleinement dans le processus de l’élimination de l’hépatite mais aussi, à créer un plan d’urgence et de sauvetage de financement et de prise en charge de l’hépatite virale.

Pour lutter contre la maladie, la présidente de l’association, Justine Yara, a tenu à préciser que le dépistage est la clé pour arriver à prévenir les maladies contre les hépatites virales, d’où leurs luttes menées au quotidien.

« La chose évidente est le dépistage. L’hépatite est une maladie silencieuse avec laquelle tu peux vivre sans savoir. Tant qu’on ne fait pas le dépistage on ne peut pas savoir, et à l’issue du dépistage, il y a la vaccination. C’est la meilleure prévention », a expliqué Justine Yara.

A cet effet, une cérémonie de remise de don et de dépistage gratuit sur l’hépatite B à l’orphelinat Hôtel Maternel de Ouagadougou a été organisée par l’association. Concernant le financement dont ont besoin les malades vivants avec l’hépatite, Wilfrid Ouédraogo, le représentant du ministre de la santé qui a reçu le document de déclaration d’action urgente en faveur de l’élimination de l’hépatite, a laissé entendre qu’il y a une organisation qui est déjà faite avec un plan stratégique de financement.


« Il y a un plan stratégique de financement qui se décline en un certain nombre d’activité qui nous fait élaborer des plans annuels et faire en sorte que nous puissions voir avec les partenaires techniques et financiers comment organiser nos services de santé pour pouvoir offrir le service qu’il faut pour lutter contre les hépatites », a indiqué Wilfrid Ouédraogo, représentant du ministre de la santé.

En rappel, l’association SOS Hépatites existant depuis 2011 est la pionnière des associations qui se sont engagées  dans la sensibilisation, les plaidoyers, dans les vaccinations et l’orientation des patients atteints vers une prise en charge effective contre les maladies hépatiques.

Flora KARAMBIRI(Stagiaire)

Burkina 24

publicite


publicite

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page