Activités génératrices de revenus : Le député Elie Othman Zongo offre une formation à 500 femmes à Ouagadougou

A l’occasion de la commémoration du 38e anniversaire de la Révolution démocratique et populaire, le député de l’UNIR/PS, Elie Othman Zongo, a initié une opération « un jeune, une femme, un métier au Kadiogo ». Du 3 au 4 août 2021, 500 femmes ont été initiées aux activités génératrices de revenus dans l’arrondissement N°7 de Ouagadougou. 

La suite après cette publicité

Dans l’optique d’autonomiser les femmes, le député de l’Union pour la renaissance/Parti sankariste, Elie Othman Zongo, a initié une opération « un jeune, une femme, un métier au Kadiogo ».

Il a indiqué que cette formation a été initiée dans le cadre de la commémoration des 38 ans de la Révolution démocratique et populaire.

« Pour marquer la commémoration du 38e  anniversaire, nous avons voulu former les femmes à l’entrepreneuriat. La vision du camarade Thomas Sankara est de compter sur nos propres forces.  Nous disons qu’on ne peut pas compter sur nos propres forces sans avoir les rudiments nécessaires », a-t-il relaté.

Egalement, le député a précisé que cette formation deuxième du genre sera dupliquée à d’autres arrondissements dans la ville de Ouagadougou.

Asmao Compaoré, bénéficiaire
Asmao Compaoré, bénéficiaire de la formation

Alors, durant deux jours, 500 femmes ont été initiées aux activités génératrices de revenus. Il s’agit, entre autres, des formations en élevage, en développement personnel, sur la fabrication du vinaigre, du savon, des pommades anti-moustiques et en eau de javel.

Le formateur, Wendlarima Hermann Sawadogo, a souligné que l’encadrement était pratique et adaptée. « Nous formons en fonction des niveaux des apprenantes. C’était une formation purement pratique », a-t-il relevé.

Asmao Compaoré, bénéficiaire, a fait comprendre qu’elle était satisfaite de la formation. Elle a laissé entendre qu’elle compte se lancer dans l’entrepreneuriat.

« J’ai beaucoup appris durant ces deux jours. Je compte entreprendre. J’ai déjà commencé aujourd’hui même à commercialiser mes produits », a-t-elle lancé.

Jules César KABORE

Burkina 24

publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page