Côte d’Ivoire : « La Chine » s’est souvenue de DJ Arafat

Côte d’Ivoire – Décédé le 12 Août 2019 à la suite d’un accident de moto, Houon Ange Didier ou encore DJ Arafat, la tête de file du mouvement musical du coupé-décalé a été « ressuscité » par des milliers de fanatiques le jeudi 12 Août 2021 à travers une grande parade et un concert dédié à sa mémoire.

La suite après cette publicité

Deux ans après son rappel à Dieu, le  souvenir de DJ Arafat reste vivace dans le cœur et l’esprit de ses fanatiques qu’il avait lui-même baptisés sous le sobriquet de « la Chine populaire » ou encore « les Chinois » faisant allusion à leur important nombre.

Le jeudi 12 Août jusqu’à tard dans la soirée, les « Chinois » ont pris d’assaut la rue qui avait été témoin de l’accident qui a précédé la mort du « Daïshikan », rue sise à Angré 7e Tranche, dans la commune de Cocody, dans l’Est de la capitale Abidjan, pour marquer l’an II de son décès.

Le coup reste encore dur et même terrible pour ses Chinois sur qui le temps n’a pas encore fait ses effets. « Où est passé notre idole ? (…) Donc le Daïshi est mort vraiment ? » se sont interrogés nombreux d’entre eux.

Toujours présent dans les cœurs de ses fans, DJ Arafat l’était également sur les t-shirts arborés par la quasi-totalité des personnes présentes à cet hommage.

En 2020, en raison des restrictions liées à la crise sanitaire du Coronavirus, l’an 1 du décès de DJ Arafat n’a pu être célébré.

Fin Août 2019, un concert géant avait été donné à son hommage au stade Felix Houphouet-Boigny à Abidjan la capitale économique ivoirienne et avait vu la participation plusieurs stars de la musique africaine et de la diaspora.

 

Kouamé L.-Ph. Arnaud KOUAKOU

Correspondant de Burkina24 en Côte d’Ivoire

publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page