Burkina : Chacun « doit se muer en détecteur privé pour aider les renseignements » (Mouvement MERCI)

Le Mouvement pour l’Engagement et le Réveil Citoyen (MERCI)  appelle les Burkinabè à l’union pour venir à bout du terrorisme. L’appel a été lancé ce 26 août 2021 à Ouagadougou lors d’une conférence de presse au cours de laquelle, le mouvement invite le gouvernement à plus d’action dans la lutte contre la nébuleuse terroriste.

La suite après cette publicité

Face à la recrudescence des attaques terroristes ces derniers temps, le Mouvement pour l’Engagement et le Réveil Citoyen (MERCI) veut apporter tout son soutien aux forces de défense et de sécurité ainsi qu’aux Volontaires pour la Défense  de la Patrie.

« C’est l’occasion pour notre mouvement MERCI d’apporter tout son soutien indéfectible et son engagement auprès des forces de défense et de sécurité, des volontaires engagés pour la défense de la patrie dans la lutte inlassable contre ce fléau du siècle et les exhorter à continuer sans concession cette guerre qui nous est imposée au nom de la liberté et la dignité de notre chère patrie.

Car, nous sommes en guerre contre des ennemis invisibles, ce qui rend difficiles les manœuvres sur le terrain. Nous réaffirmons aussi notre solidarité aux populations des villes et villages en proie aux attaques ainsi qu’aux femmes, enfants et hommes déplacés internes », a fait entendre le président du mouvement MERCI, Abdoulaye Yogo.

Selon ce mouvement, la guerre contre le terrorisme ne peut se gagner sans une union sacrée de tous les Burkinabè. Et c’est pourquoi, il en appelle à l’effort national et au sursaut patriotique pour soutenir l’action militaire dans toutes ses formes.

« Le mouvement MERCI appelle les Burkinabè d’ici et d’ailleurs à la résistance populaire Chaque Burkinabè doit se muer en détecteur privé, en éclaireur pour aider les renseignements afin que nos FDS et les VDP puissent mener à bien leurs missions de sécurisation de nos zones dans l’anticipation, car notre action est déterminante dans cette guerre asymétrique», se convainc le président du mouvement MERCI .

Des suggestions ont été faites à l’endroit du ministère en charge de la défense en vue de permettre une meilleure gestion et une bonne appréhension des attaques terroristes qui peuvent survenir.

Doter tous les camps militaires de drones de surveillance…

« A la faveur de la programmation militaire qui donne une priorité absolue, nous suggérons au ministère en charge de la défense nationale et des anciens combattants de doter tous nos camps de drones de surveillance en permanence et ce, le plus urgemment possible pour pouvoir anticiper les actions des forces du mal », a-t-il ajouté plus loin.

En dehors du dossier sur la sécurité, le Mouvement MERCI s’est également prononcé sur le renchérissement des prix des denrées alimentaires.  Abdoulaye Yogo a demandé au ministre en charge du commerce de travailler à faire respecter le prix juste et légal des denrées et biens de services afin que cela puisse permettre aux Burkinabè de se situer clairement.

« Cela permettra de soulager les populations durement éprouvées par l’impact du covid-19 et de l’insécurité. c’est pourquoi nous invitons le ministre en charge du commerce et de l’artisanat, à nous étaler aux yeux du public burkinabè la structure des prix des produits de grande consommation », a indiqué le premier responsable du mouvement.

Quant au ministre des affaires étrangères, et celui de l’action sociale, le « MERCI’’ leur demande respectivement une concertation rapide avec les pays limitrophes du Burkina et ceux de l’espace économique pour la réouverture des frontières et le réajustement de la prise en charge totale des personnes déplacées internes.

Debora Darga et Flora KARAMBIRI (Stagiaires)

Burkina 24

publicite


publicite

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page