Boulmiougou : Des manifestants contre «le passage d’un convoi de l’armée française»

Des manifestants de Boulmiougou, un quartier de la ville de Ouagadougou, sont descendus ce mercredi 17 novembre 2021 dans la rue pour, disent-ils, faire barrière à un convoi de l’armée française en provenance du port sec de Bobo-Dioulasso. Ils ont empilé, sur le bas-côté et le terre-plein central du bitume, après le pont, en allant au centre-ville, des pneus, attendant «le passage du convoi français».

La suite après cette publicité

A notre micro, Abdoul Fatao Ouédraogo, se présentant comme le porte-parole des manifestants, affirme ceci: « Nous sommes sortis ce soir pour intercepter un convoi de l’armée française. Parce que, depuis des années, on a remarqué des convois de plus d’un Kilomètre, deux Kilomètres d’armes, de munitions.

Et, malgré tout ça, on voit que le terrorisme ne fait qu’empirer de jour en jour ; on tue nos soldats, nos civils… On vit avec un sentiment de survie… On ne peut pas comprendre une occupation de l’armée française au Burkina, et malgré tout ça, rien ne change au Burkina ».

A la question de savoir qui leur a donné l’information d’une certaine arrivée d’un convoi français, il avance que leur mouvement, Front de défense pour la patrie, est national, sous-régional et international. « Nous avons des personnes à Bobo-Dioulasso, en Côte d’Ivoire, au Bénin…», a-t-il indiqué.

Autres faits à préciser depuis notre présence sur les lieux de la manifestation, c’est l’interminable passage de pickups de la Compagnie républicaine de sécurité (CRS). Il y a également eu le passage de quelques motards des FDS. Plusieurs transports personnel comme en commun ont, à leur passage, aussi apporté leur soutien à la manifestation aux bruits de leurs Klaxons.

Écouter l’article
publicite


publicite

Serge Pacôme ZONGO

Tambi Serge Pacôme ZONGO, journaliste s'intéressant aux questions politiques et de développement durable.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page