Inata : Une dizaine de terroristes neutralisés le 25 novembre 2021

Les Forces Armées Nationales ont poursuivi, du 22 au 28 novembre 2021, les opérations de sécurisation du territoire national à travers les activités menées au sein des Groupements de Forces. Elles ont également conduit des activités de soutien au développement au profit des structures de l’Etat, de structures privées, ainsi que des activités au profit des populations.

La suite après cette publicité

Les  Forces  Armées  Nationales  ont  participé  du  20  au  27  novembre 2021 à une opération conjointe dénommée KOUDANLGOU IV. Regroupant les Forces Armées du Burkina Faso, de la Côte d’Ivoire, du Ghana et du Togo, cette opération est la concrétisation d’une des recommandations de l’initiative d’Accra lancée en 2017.

Planifiée par des officiers d’état-major des 04 pays, KOUDANLGOU a été conduite sur le terrain par des unités tactiques de ces pays qui ont manœuvré  sous  la  coordination  d’un  poste  de  commandement opérationnel conjoint basé à Bobo Dioulasso (regroupant des officiers  des  04  pays).  04  postes  de  commandement  avancés  ont également été implantés à Bouna en Côte d’Ivoire, à Tenkodogo au Burkina Faso, à Wa au Ghana et à Kara au Togo.

L’objectif principal visé par cette opération conjointe était de traquer les groupes armés terroristes et les groupes de criminels organisés qui sévissent dans les zones frontalières communes au Burkina Faso, à la Côte d’Ivoire, au Ghana et au Togo.

Elle visait également d’autres objectifs tels que :

– Rassurer les populations

– Contribuer à apaiser les tensions entre communautés de la zone d’opération

– Renforcer l’interopérabilité entre armées de la sous-région

– Renforcer la coopération multilatérale

La zone d’opération a concerné un polygone qui prend en compte l’ensemble des frontières entre les quatre pays. Elle a concerné une superficie de 309 372 kilomètres carrés.

L’opération a mobilisé plusieurs milliers d’Hommes issus des différentes composantes des quatre pays engagés: forces terrestres, forces aériennes, forces de police et de gendarmerie, forces navales,  douane,  eaux  et  forêts.  Engagées  respectivement  selon leur spécificité, ces forces ont travaillé toutes ensemble selon des règles de coordination très précises. Plus de détails dans le point plus bas.

Le 25 novembre 2021, un véhicule appartenant à des terroristes transportant de la logistique a été intercepté et détruit par une unité militaire dans les environs de ALKOMA (localité située au sud-est de Gorom). Des bidons d’essence, du  matériel  de  campement  et  de  nombreux  autres  matériels ont été détruits.

Toujours le 25  novembre  2021, un  accrochage  a  eu  lieu  entre  une unité militaire et des individus armés dans les environs de INATA (Province du Soum, région du Sahel). 05 militaires ont été légèrement blessés. Côté ennemi, une dizaine de terroristes ont été abattus.

Le 28 novembre 2021, le détachement militaire de SOLLE (Province du Loroum, région du Nord), a été la cible d’une attaque par des individus armés. Bilan: 04 militaires tombés et 08 autres blessés.

PROJET-POINT-DE-SIT-DU-29-NOV

Écouter l’article
publicite


publicite

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page