Sécurité au Burkina Faso : De l’espoir à l’Académie de Police

L’Académie de Police  a  effectué sa rentrée 2021-2022 ce mardi 7 décembre 2021 à Pabré. Cette rentrée est placée sous le thème « l’action policière dans la lutte antiterroriste au Burkina Faso : Quelques priorités et propositions ? ».  

La suite après cette publicité

Dans un contexte sécuritaire préoccupante, l’Académie de Police a effectué sa rentrée sous le thème, « l’action policière dans la lutte antiterroriste au Burkina Faso : Quelques priorités et propositions ? ».  Il s’agit de voir le rôle et la place de la police ainsi que les actions qu’elles mènent dans la lutte contre le terrorisme.

L’Académie de Police a accueilli sa 7e promotion d’élèves pour l’année 2021-2022. 

Selon le  Directeur de l’Académie de Police, le  Commissaire divisionnaire de police Edmond Tapsoba, les élevés sont rentrés depuis octobre. Cette année l’école accueille la  7e promotion avec 50  officiers de police et 13 commissaires de police dont 3 de nationalité tchadienne.

En ce qui concerne le thème de cette rentrée, il a laissé entendre que c’est une façon de questionner la contribution de la police dans ce contexte actuel de lutte contre le terrorisme, à travers un regard du personnel externe à la police nationale.

« Voilà pourquoi nous avons identifié Dr Ra-Sablga Ouédraogo pour ses idées constructives que nous allons entendre ici et ensemble voir dans quelle mesure ça peut contribuer en ce qui nous concerne ici déjà de la prise en compte des éléments dans le cadre de la formation. Pour ce qui concerne le commandement et les autorités, ils pourront aussi trouver matière à concilier dans les prises de décision », a-t-il déclaré.

Selon le Commissaire divisionnaire de Police Edmond Tapsoba, une vingtaine d’experts se pencheront sur le futur programme de formation dès la semaine prochaine.

La cérémonie de rentrée a été présidée par le Secrétaire Général du ministère de la Sécurité, Sié Edgar Sou. Il a affirmé  qu’en ce contexte sécuritaire, où la patrie est menacée et les menaces qui deviennent diffuses, les élèves de l’Académie de Police constituent un  « espoir » pour le pays et la police nationale contribue à contrecarrer le terrorisme.

Selon lui, le  thème de la conférence inaugurale est  d’actualité et révèle un intérêt pour le  pays. « Le thème est interpellateur et nous sommes dans un temple du savoir, une école prestigieuse  et je crois que ce thème permettra sans doute dans le contexte actuel qui est le nôtre de jeter les bases et surtout de proposer quelque chose », dixit Sié Edgar Sou.

Sié Edgar Sou, SG du ministère de la sécurité a présidé la cérémonie de rentrée de l’Académie de Police.

La formation à l’académie de Police  est dynamique et s’adapte au contexte, selon le Directeur de ladite école. « Si malgré le contexte nous avons tenu à lancer cette activité de façon sobre, c’est une façon pour nous aussi d’affirmer que nous faisons face à ce qui se passe actuellement et nous croyons fermement qu’à travers le discours politique que nous entendons çà et là, la formation peut tirer quelque chose de positif pour intégrer dans le formatage des esprits des futurs élèves qui vont sortir et aller sur le terrain bientôt dans le cadre de leur engagement », s’est-il exprimé.

Il est à noter que le point fort de cette  rentrée est la conférence inaugurale sous le  thème, « l’action policière dans la lutte antiterroriste au Burkina Faso : Quelques priorités et propositions ? ». L’Académie de Police a accueilli  sa 7e promotion  pour la rentrée 2021-2022. Elle est composée de 50 officiers de Police et 13 commissaires de Police dont 3 de nationalité tchadienne. Elle s’est ajoutée à la 6e promotion, composée de 50 élèves.

Alice Suglimani THIOMBIANO

Burkina 24

Écouter l’article
publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page