Soutenance : Dr Mahamadé Goubgou décortique la valeur nutritionnelle des biscuits de sorgho

Dr Mahamadé Goubgou, spécialisé en biochimie-microbiologie/nutrition et science des aliments a développé ses recherches sur la « Formulation et caractérisation technologique, nutritionnelle et microbiologique des biscuits de sorgho pour l’alimentation des enfants de 6 à 59 mois ». Il a présenté sa thèse ce samedi 15 janvier 2022 à l’université Joseph Ki-Zerbo à Ouagadougou.

La suite après cette publicité

Parti du constat que l’alimentation des enfants au Burkina Faso est déséquilibré car composé pour la plupart des bouillies, également que les farines infantiles disponibles sur le marché sont majoritairement importées, Dr Mahamadé Goubgou a proposé des formules améliorés de biscuits dans l’alimentation des enfants. Il s’agit de l’introduction des produits locaux comme l’huile et le sorgho dans l’alimentation des enfants.  

« On a voulu voir est ce que le fait que les biscuits soient beaucoup prisés par les enfants, est-ce qu’on ne peut pas améliorer la qualité des biscuits pour pouvoir contribuer à prévenir et à lutter contre la malnutrition. Et ce en intégrant des matières premières locales notamment les huiles et le sorgho », a-t-il expliqué.

Son étude a porté sur la « Formulation et caractérisation technologique, nutritionnelle et microbiologie des biscuits de sorgho pour l’alimentation des enfants de 6 à 59 mois ».

« Dans la présente étude, la production de biscuits avec des farines locales améliorées et avec des huiles de consommation courante a été entreprise  afin de répondre aux besoins spécifiques des enfants de 6 à 59 mois », a précisé Dr Mahamadé Goubgou.

Pour mener à bien son étude, il a effectué une enquête de consommation auprès des enfants de 6 à 59 mois dans les quatre secteurs de l’arrondissement 5 de la ville de Ouagadougou.

Ensuite, il a produit des biscuits avec trois types d’huile de consommation courante à trois niveaux d’incorporation. Enfin, les graines de sorgho ont été fermentées, torréfiées, maltées et utilisées pour la formulation et la production des biscuits.

A l’issue, du processus de production, Dr Mahamadé Goubgou confirme la qualité du biscuit obtenu sur la santé des enfants. « Les biscuits produits dans cette étude ont présenté une composition nutritionnelle améliorée et supérieure à la valeur nutritionnelle de certains biscuits de commerce et de farines infantiles échantillonnés dans le cadre de l’enquête de consommation alimentaire », a-t-il souligné en ajoutant que les biscuits au sorgho présentent de faibles charges en microorganismes et respectent ainsi les exigences microbiologiques.

Après l’exposé, le jury a salué le courage et l’abnégation de Dr Mahamadé Goubgou avec la mention très honorable. A noter que la soutenance s’est déroulée devant un jury de six membres dont quatre en présentiel et deux en vidéo conférence, le tout présidé par le professeur titulaire de biochimie alimentaire à l’université Joseph Ki-Zerbo, Ismaël Nestor Bassolé

Aminata Catherine SANOU (Stagiaire)

Burkina 24

Écouter l’article
publicite


publicite

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page