Cohésion sociale entre agriculteurs et éleveurs : Art Melody chante « Tond La Taaba »

Afin de plaider pour une réelle cohésion sociale entre les Burkinabè en général et entre les agriculteurs et les éleveurs en particulier, l’artiste chanteur Art Melody a mis sur le marché un nouvel opus. La dédicace de l’œuvre est intervenue le lundi 10 janvier 2022.

La suite après cette publicité

Promouvoir la cohésion sociale entre agriculteurs et éleveurs, c’est l’objectif qui a conduit Art Melody à produire son nouvel opus. Dénommé « Tond La Taaba » (on est ensemble, Ndlr), la chanson est le fruit d’un long processus de création. Selon les propos de l’artiste Art Melody, cela a débuté avec une table ronde des différents acteurs, à continuer avec 5 jours de création pour se terminer avec la sortie du morceau. 

« On a essayé d’impliquer les agriculteurs et les éleveurs d’abord. Ensuite on est passé à la création avec les musiciens dans une résidence de création. Aujourd’hui, nous avons fini et on est content du travail produit », a-t-il dit. Sur l’impact que pourrait avoir la chanson dans la promotion de la cohésion sociale, l’auteur se dit confiant. 

Pour lui, « c’est parce que l’impact de la musique n’est pas matérielle » que certaines personnes négligent son apport. Il a aussi ajouté que la musique est un puissant vecteur de vivre ensemble.  Selon les dires de Art Melody, le processus de création de la chanson lui a permis de comprendre les causes, les conséquences et les mécanismes endogènes de résolution des conflits entre agriculteurs et éleveurs.

« On peut résumer que c’est utile et c’est nécessaire »

De manière technique, il faut noter que la chanson est faite dans 4 langues que sont le français, le Fulfuldé, le Gulmanceman et le Dioula. 9 musiciens ont participé à la création de l’œuvre qui intègre la flute peulh, le balafon et d’autres instruments modernes. Pour cette soirée de dédicace, l’artiste Art Melody et ses musiciens ont livré un live aux invités. Une prestation qui a permis aux convives de voyager à travers les deux morceaux joués.

Revenant sur le projet derrière cette création musicale, Michel K. Zongo, président de l’association KoudougouDoc a expliqué que la chanson de Art Melody est vu comme un moyen de montrer comment une œuvre musicale peut contribuer au rétablissement de la cohésion sociale entre les communautés en conflit et servir de norme pour la régulation de la vie au quotidien. Pour lui, cette chanson produite en 5 jours de retranchement à un rôle important à jouer.

« On peut résumer que c’est utile et c’est nécessaire. En ce moment, on traverse des moments difficiles et le Burkina a besoin de rassembler tous ces fils. Rien n’est ni trop petit ni trop grand pour ça. La musique est importante, elle fait partie de la vie et en toile de fond, c’est pour sensibiliser la population », a expliqué Michel K. Zongo.

A travers cette œuvre, ils veulent alors apporter leur pierre à l’édification d’une véritable cohésion sociale au « pays des Hommes intègres ». La suite de cette sortie est la promotion de l’œuvre afin de toucher le plus de personnes.   

La production de cette œuvre a été rendue possible grâce au financement de l’Agence de Développement Internationale du Gouvernement des États-Unis (USAID), à travers une activité nommée On Est Ensemble. Cette activité vise à renforcer les liens entre les communautés d’éleveurs et d’agriculteurs afin de promouvoir la résilience et la cohésion sociale.

Basile SAMA

Burkina 24 

Écouter l’article
publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page