Union des groupes bibliques du Burkina : Plusieurs activités prévues pour le cinquantenaire

L’Union des groupes bibliques du Burkina (UGBB) a cinquante ans. Pour marquer d’une pierre blanche cet anniversaire, plusieurs activités sont prévues à l’échelle nationale et internationale. Le vendredi 21 janvier 2022 a alors vu le lancement officiel desdites activités. C’était à l’occasion d’une cérémonie tenue au siège de la Fédération des églises et missions évangéliques (FEME), à Ouagadougou.

La suite après cette publicité

Faire une halte après cinquante ans de vie pour dire merci au seigneur. Telle est, à en croire, Kobo Maurice Ouédraogo, Président du conseil d’administration (PCA) de l’Union des groupes bibliques du Burkina (UGBB), le sens de cette célébration d’anniversaire.

« Nous allons prier pour qu’il y ait la paix pour tous », Kobo Maurice Ouédraogo, Président du conseil d’administration (PCA) de l’UGBB.

« Après cinquante ans de vie, nous voulons célébrer la grâce du seigneur et dire merci pour le chemin parcouru depuis 1972. Faire une halte pour rendre grâce au seigneur pour le chemin parcouru et aussi se projeter pour l’avenir », a-t-il fait savoir. 

Cette célébration, dit-il ensuite, se situe dans un contexte sécuritaire assez difficile. Elle sera donc l’occasion de prier pour le retour de la paix au Burkina Faso. « Nous voulons aussi, à travers cette célébration, demander au seigneur de nous aider à soutenir ce pays et aussi prier pour qu’il y ait la paix pour tous », a laissé entendre le PCA de l’UGBB.

Roland Tamini, PCNO cinquantenaire de l’UGBB, a expliqué le déroulé de la célébration

Selon Roland Tamini, Président du comité national d’organisation du cinquantenaire (PCNO), pour les célébrations, il y a principalement trois objectifs. « C’est d’abord de pouvoir, revisiter l’histoire au cours des cinquante dernières années ; dire merci aux partenaires et écrire un livre sur la vie, l’impact du mouvement », a-t-il cité.

Le deuxième grand volet, a-t-il poursuivi, ce sont les célébrations. « Nous voulons, de façon décentralisée, sur l’ensemble du territoire, avec nos différents groupes constitués dans différentes régions du pays et à l’étranger dans la diaspora, faire des rencontres de célébration, d’actions de grâce.

Çà, ça se fera tout au long de l’année jusqu’en décembre. Nous avons prévu le 3 septembre, une cérémonie en apothéose pour que toute la famille des groupes bibliques du Burkina puisse se retrouver en un seul endroit pour célébrer ensemble la fidélité du seigneur », a dit en sus le PCNO.

Le troisième grand volet, a-t-il terminé, ce sont les perspectives. « Nous voulons mettre en œuvre des projets structurants (des établissements scolaires) pour que le mouvement ait encore un impact plus grand dans les années à venir. Ce que nous avons prévu au cours de l’année », a expliqué M. Tamini.

Dr Etienne Zongo, représentant du président de la FEME, a invité les frères et les sœurs de l’UGBB « à maintenir le cap de l’excellence ».

Pour Dr Etienne Zongo, président des églises des Assemblées de Dieu du Burkina, par ailleurs représentant du président de la Fédération des églises et missions évangéliques (FEME), l’UGBB abat un travail remarquable pour le salut des âmes, la formation des disciples et des leaders pour l’église et pour la société.

Il a donc exhorté l’ensemble des églises à soutenir l’union, puis a invité les GBsiens à garder la constance dans leur mission. « J’exhorte l’ensemble des églises à encourager et à accompagner l’UGBB dans son ministère… J’invite les frères et les sœurs de l’UGBB à maintenir le cap de l’excellence pour que le monde intellectuel soit gagné par Christ », a-t-il lancé.

Dieudonné Tindano, Secrétaire général (SG) de l’UGBB, a lancé un appel à l’ensemble des GBsiens, passés et présents, pour la réussite de l’événement.

Dieudonné Tindano, tenant le flambeau du cinquantenaire allumé, à l’extrême gauche de la photo (tout souriant)

L’UGBB est un mouvement d’élèves et d’étudiants évangéliques œuvrant pour la transformation qualitative de chaque élève et étudiant. Elle réunit tout le monde éducatif et n’exclut aucune dénomination évangélique dont la doctrine est conforme à la Bible. Née en 1972, avec cinq étudiants, l’union compte aujourd’hui plus de 30 000 membres à travers le pays.

Tambi Serge Pacôme ZONGO

Burkina24

Écouter l’article
publicite


publicite

Serge Pacôme ZONGO

Tambi Serge Pacôme ZONGO, journaliste s'intéressant aux questions politiques et de développement durable.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page