Burkina Faso : Ce que l’UAS et le Lieutenant-Colonel Damiba se sont dit à Kossyam

Ceci est un communiqué de l’Unité l‘action syndicale (UAS) à l’issue d’une audience avec les militaires au pouvoir.

A l’invitation du Mouvement Patriotique pour la Sauvegarde et la Restauration (MPSR), l’Unité d’Action Syndicale (UAS) du Burkina Faso a été reçue le jeudi 27 janvier 2022 à Kossyam, par le président dudit mouvement, le Lieutenant-colonel Paul-Henri Sandaogo DAMIBA de 9H30 à 10H. La délégation de l’UAS était constituée des Secrétaires généraux des centrales syndicales et syndicats autonomes membres de l’UAS, de quatre syndicats non membres de l’UAS (SAMAB, SMB, SYNACIT, SYNAFI) et de deux membres de la commission Presse de l’UAS.

La suite après cette publicité

Le Président du MPSR, après s’être présenté comme Chef de l’Etat, a d’abord expliqué à la délégation que son mouvement a mis fin au pouvoir de Roch Marc Christian KABORE du fait essentiellement de la situation sécuritaire qui « ne cesse de se dégrader » avec comme corollaires des multiples déplacements de populations, des pertes en vies humaines chez les civils comme chez les Forces de Défense et de Sécurité et de nombreuses crises.  

Il a ensuite livré à l’endroit de la délégation syndicale un « aperçu de ce que le MPSR compte faire » après la prise du pouvoir. Pour le Lieutenant-colonel Paul-Henri Sandaogo DAMIBA, son mouvement est engagé à 100% à faire avancer le pays en lui faisant « éviter le chaos » et en appliquant les correctifs de développement et de cohésion nécessaires.

Abordant sa vision des relations avec les syndicats, le Président du MPSR a indiqué que si les syndicats sont focalisés sur l’amélioration de la situation et agissent en syndicats, son mouvement ne devrait pas avoir de problème avec un seul syndicat. Il a demandé l’accompagnement des syndicats tout en les assurant que leurs préoccupations seront étudiées et qu’ils seront impliqués à travers notamment des concertations.

Il a par ailleurs informé la délégation syndicale qu’il a reçu les membres de l’ancien gouvernement et qu’il les a assurés que tant qu’ils ne mèneront pas des actions contre le processus en cours, ils seront considérés comme des acteurs pouvant contribuer au développement du pays.

Le Président du MPSR a terminé son intervention en informant la délégation que l’ancien président Roch Marc Christian KABORE se trouve entre leurs mains et qu’il se porte bien.

En réaction aux propos du Président du MPSR, le porte-parole de l’UAS, Marcel ZANTE, a fait savoir que l’UAS a pris bonne note des informations fournies et qu’elle allait d’abord se concerter, conformément à ses principes de fonctionnement, avant de lui revenir.

Ouagadougou, le 27 janvier 2022

Pour l’UAS,

Le Président de la Commission Presse

Norbert OUANGRE

Écouter l’article
publicite


publicite

B24 Opinion

Les articles signés B24 Opinion sont soumis par nos lecteurs et/ou des libres penseurs et n'engagent que la responsabilité de leurs auteurs.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page