Coup d’Etat : L’Union des jeunes avocats du Burkina réagit

Ceci est une déclaration de l’Union des jeunes avocats du Burkina (UJA-B) sur la situation nation.

Dans la soirée du lundi 24 janvier 2022, l’Union des Jeunes Avocats du Burkina (UJA-B) a été témoin de la déclaration de prise de pouvoir faite à la télévision nationale par un groupe de militaires.

La suite après cette publicité

Ceux-ci, réunis au sein du Mouvement Patriotique pour la Sauvegarde et la Restauration (MPSR), informaient par ailleurs l’opinion nationale et internationale des raisons pour lesquelles, ils ont décidé de mettre fin au pouvoir de Mr Roch Marc Christian KABORE.

Il s’agit entre autre des difficultés du régime déchu à faire face au défi sécuritaire posé par les groupes armés terroristes sur le territoire burkinabè.

S’il est vrai que l’insécurité menace sérieusement la survie de la Nation burkinabè depuis quelques années, il est tout aussi vrai que notre Loi fondamentale n’admet pas la dévolution du pouvoir par la force ou la violence.

C’est pourquoi l’UJA-B, fidèle à sa mission de défense des droits et libertés fondamentaux et soucieuse du respect des exigences de l’État de droit, condamne par principe toutes formes de prise du pouvoir par la force.

Ainsi, lance-t-elle à l’endroit des nouvelles autorités, un pressant appel à :

  • Œuvrer au retour à un ordre constitutionnel normal dans les meilleurs délais ;
  • Respecter, protéger et garantir les droits humains conformément aux engagements internationaux de l’Etat Burkinabé, avec un égard particulier pour les personnes déplacées internes et les populations vivant dans les zones à forte influence terroriste ;
  • S’en référer à la justice pour le cas des personnes détenues, à défaut, procéder à leur libération sans conditions.

S’adressant à la Communauté internationale, notamment les organisations régionales africaines, l’UJA-B rappelle que leur mission principale est d’œuvrer au bien-être des populations et que toutes décisions envisagées doivent impérativement tenir compte de l’intérêt supérieur des peuples.

Fait à Ouagadougou, le 28 Janvier 2022

Pour l’UJAB

Maître Arno SAMPEBRE

Écouter l’article
publicite


publicite

B24 Opinion

Les articles signés B24 Opinion sont soumis par nos lecteurs et/ou des libres penseurs et n'engagent que la responsabilité de leurs auteurs.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page